👉 Tu te sens en décalage avec les autres, tu ne sais parfois pas quoi dire et tu cherches des solutions pour savoir créer un lien plus facilement avec les autres.
👉 Tu sens que le manque de confiance t’empêche de te réaliser pleinement et tu veux dire stop aux pensées limitantes.
👉 Tu considères que savoir qui tu es vraiment est obligatoire et tout part de là pour réussir à trouver les bonnes personnes et sa place dans la société.

Dans ce cas, sois le bienvenu sur le blog ! Mon équipe et moi-même avons créé 40 outils en ligne qui ont pour but d’aider à se débloquer et de provoquer ce fameux déclic. N’oublie pas de prendre quelques minutes pour visiter nos rubriques phares Outils en ligne & Ebooks en cliquant dessus.

Être phobique social : un handicap invisible

Cette partie fait suite à l'article principal donnant une définition de la phobie sociale et est extrait d'un mémoire étudiant que j'avais écrit. Elle a pour but de mieux expliquer le phénomène de la phobie sociale. Cet article comporte une analyse sous l’angle des interactions décrivant les rapports d'une personne phobique sociale aux autres et à ses pairs. Comment se comporte une personne phobique sociale quand elle est en groupe ? En quoi la phobie sociale représente-elle un handicap invisible ? Quels sont les symptômes et les causes ? 1) Trois profils de phobiques sociaux : mieux comprendre Tout d’abord, on peut distinguer deux voies principales par lesquelles le soupçon de phobie sociale se porte sur une personne. D’une part, il y a la voie formelle, c’est-à-dire que le sujet a été diagnostiqué par un professionnel (psychologue, psychiatre) à l’occasion d’une consultation liée à un épisode dépressif, à des crises d’angoisse ou à un alcoolisme. D’autre part, il y a la voie informelle, la personne a découvert les concepts de la phobie sociale en lisant des livres, en faisant des recherches sur Internet ou bien une personne de son entourage lui en a parlé. Dans la plupart des cas, les gens s’auto-proclamaient phobiques sociaux par la simple reconnaissance…

Continuer la lecture

Quand faut-il se faire aider ? Peut-on s’en sortir tout seul ?

se faire aiderL’idée de se faire aider est une interrogation des plus légitime : en effet, quand on sait le poids insupportable d’un mal-être qui pèse sur notre moral et nous empêche de faire des actions au quotidien, pourquoi ne pas demander de l’aide auprès d’un thérapeute, d’un coach, d’un professionnel compétent ?

Personnellement, je crois que l’on n’est pas tous armé de la même façon pour affronter les difficultés de la vie. Certains pourront s’en sortir seuls car les facteurs internes ou externes de résilience joueront en leur faveur : le bon entourage, l’environnement affectif, la persévérance ou la faculté à s’auto-analyser.
D’autres devront se rendre à l’évidence : solliciter une aide extérieure afin de s’offrir une chance de sortir d’une situation difficile que l’on ne veut plus subir. Et si, c’était le bon choix ? 
(suite…)

Continuer la lecture

Partie 2 : La peur du regard des autres, comment s’en affranchir ?

regardJe vous parlais le mois dernier de La peur du jugement des autres et de ses origines. Ce nouvel article sera consacré cette fois aux solutions concrètes : quelles sont les techniques à adopter pour se libérer du regard des autres ?
Je sais que pour ma part, du fait de mon anxiété sociale, le regard des autres avait beaucoup pesé sur mon comportement au quotidien. Que ce soit que j’arrive dans une salle bondée, que j’attende sur le quai d’un métro, j’avais cette espèce de sensation désagréable d’être observé et laquelle ne me quittait jamais.

Là où ça devient plus préoccupant, c’est quand la peur excessive du jugement d’autrui empêche l’expression de nos aptitudes sociales. On est dans le paraître plutôt que dans l’être. On est tellement sensible à ce que va penser l’autre que l’on n’ose pas s’exprimer pleinement : parler de soi, extérioriser ses émotions, interagir avec l’autre…
Du coup, tout notre comportement (regard, conversation, attention) est inhibé et ce n’est absolument pas l’idéal quand on cherche à créer des liens. Alors comment vaincre la peur du regard des autres ? Explorons donc ces 7 solutions concrètes !

(suite…)

Continuer la lecture

THQI : des gens exceptionnellement doués, des cerveaux différents

Voici un article retranscrit à propos du THQI, un thème rarement abordé sur le Web. L'auteur de cet article considère comme modérément surdoués les enfants étant modérément surdoués ainsi que ceux étant hautement surdoués (QI entre 130 et 160 sd 15), de même qu'il considère comme étant exceptionnellement surdoués les enfants étant extrêmement surdoués (160+ sd 15) ainsi que ceux étant profondément surdoués (180+ sd 16). [Echelle de Cattell, cotation anglo-saxonne] Introduction : études sur le THQI Il y a peu de descriptions dans la littérature sur les processus cognitifs des enfants extrêmement surdoués. Cette étude, basée sur des profils, des anecdotes rapportées par les parents, et des observations effectuées durant des thérapies familiales ou de groupe auprès d'enfants modérément et exceptionnellement surdoués, énonce quelques caractéristiques du mode de pensée qui différencient les enfants extrêmement surdoués de leurs pairs modérément surdoués. Alors qu'il y a eu beaucoup d'études s'attachant au surdouement des adultes, peu ont examiné les processus de pensée des enfants surdoués. Beaucoup de théories présument que la mesure des capacités cognitives des adultes est directement applicable aux enfants. Sternberg et Davidson (1985) conclurent que les processus des enfants surdoués sont similaires à ceux des adultes en ce qui concerne le fait de tirer parti de…

Continuer la lecture

Partie 1 : La peur du regard des autres, mais d’où ça vient ?

peur du regard des autresRessentez-vous cette impression familière d’être observé ? D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été extrêmement sensible au regard des autres.
En fait, dès que surgit autrui, une attention humaine, les signes d’un jugement porté à mon égard, je ne me sens plus tout à fait moi.
Quand je suis seul, tout semble aller pour le mieux : j’ai cette impression de sérénité, de plénitude. Personne n’est là pour me juger. Mais quand autrui apparaît, un premier regard qui vient en ma direction, c’est là que tout bascule, une sensation étrange, confuse, embarrassante commence à naître en moi et à me submerger progressivement.
Je ne sens plus libre de mes mouvements, de ce que je dis ou de ce que je pense. Bien sûr, mon sang froid me permet de garder mes moyens ou de sauver la face, mais une partie de moi est troublée, soumise à l’autre, et m’empêche d’être pleinement moi-même. Ma conversation, mes gestes, mon regard perdent alors de leur intensité.
La peur du jugement d’autrui est un mécanisme psychologique naturel et universel, affectant selon son intensité aussi bien les personnes timides que non-timides. Pourquoi cela existe et affecte tous les individus de la planète ? (suite…)

Continuer la lecture

Gérer ses émotions, mieux s’affirmer, grâce à deux outils gratuits

gérer-ses-émotionsPour ce mois-ci, j’ai le grand plaisir de vous présenter deux nouveaux outils dans la rubrique Outils en ligne Grille de gestion des émotions et 7 techniques pour mieux s’affirmer et gérer ses émotions.
Comme d’habitude sur le blog, je m’efforce de vous proposer des outils de qualité : du très concret, avec toujours des exemples.

L’idée de ces deux outils est de permettre aux gens confrontés parfois à des situations désagréables ou non-voulues (agacement, frustration, non-dit dans une relation) de surmonter cela grâce à une communication adaptée, non-violente, avec son interlocuteur.

Par exemple, quand il s’agit de s’affirmer face à un collègue de boulot qui ne participe pas aux tâches de travail, à un camarade qui arrive toujours en retard aux sorties que vous organisez, à sa petite copine maniaque qui repasse dix fois l’aspirateur derrière vous…

Au lieu de subir une situation et d’accumuler des émotions négatives : apprendre à s’affirmer, à communiquer sainement, pour résoudre un problème. (suite…)

Continuer la lecture