recadrageVous en êtes à votre quarantième sortie OVS, entretien d’embauche ou rendez-vous galant, à votre n-ième défi personnel, et vous constatez que malgré tous vos efforts, votre situation n’a globalement pas évolué de manière significative.
Je vois souvent, interloqué, beaucoup de gens timides ou maladroits qui multiplient les sorties et les petits défis, semaine après semaine, en espérant améliorer leur situation personnelle. Mais en réalité, un an après, c’est la désillusion : leur situation est restée identique et ils n’ont pas obtenu ce qu’ils cherchaient au départ. Quelle est la cause ?
En effet, on n’est pas forcément conscient de ses erreurs, de ses maladresses. Or quand on répète un comportement inadapté au bout du n-ième essai, il est normal que les résultats espérés ne soient pas au rendez-vous, à moins d’agir tout de suite et de faire ce qu’on appelle : un recadrage !


QUAND RÉPÉTER UN MÊME COMPORTEMENT NE MÈNE NULLE PART…

La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.

Cette citation d’Einstein est lourde de sens car elle nous fait réfléchir sur la nécessité de changer un comportement quand on répète les mêmes expériences et qu’on reproduit toujours les mêmes résultats négatifs.

Quelques anecdotes pour comprendre. Je me souviens en particulier d’un internaute à la recherche de sa première expérience amoureuse qui multipliait les sorties, les sites de rencontres, il en était à son trentième rendez-vous (!) et se prenait encore un nouveau râteau. Persuadé d’avoir une attitude active, il ne comprenait pas ses échecs successifs. À chaque rendez-vous, cela se terminait de la même façon : ses interlocutrices faisaient bonne figure sur le moment, puis toutes ne donnaient plus de nouvelles par la suite au jeune homme jusqu’à l’ignorer totalement.

Il en est de même pour tous les gens timides ou maladroits qui accumulent les sorties OVS (jusqu’à atteindre parfois un nombre impressionnant de sorties : une centaine !) et en fait, ils n’arrivent pas à créer le moindre lien. Frustrés et aigris, certains se plaignent qu’ils sont souvent délaissés aux sorties par les autres membres, que la situation ne change pas pour eux…

Oui mais pourquoi ? La citation d’Einstein nous éclaire pourtant : il n’y a pas de résultat différent quand on répète un comportement inadapté à chaque fois.
Il est évident que la personne timide qui, à chaque tentative, conserve toujours les mêmes mauvaises habitudes (par exemple : ne parle jamais de lui, va peu vers les autres, tics gênants…), celle-ci ne peut pas espérer qu’un miracle se produise ! C’est pareil pour les entretiens d’embauche : si nous sommes recalés au bout d’un cinquantième entretien, c’est qu’il doit avoir quand même une raison autre que la malchance !


LE RECADRAGE : LA SOLUTION POUR REPARTIR DANS LA BONNE DIRECTION

Il vaut mieux un ou deux essais avec une opération de recadrage que répéter cinquante fois les mêmes erreurs.

Le recadrage, c’est quoi ?

  • C’est faire une pause dans ses essais pour méditer sur son comportement.
  • Se poser les questions courageuses : « Qu’est-ce qui bloque ? Qu’est-ce que je pourrais améliorer ? »
  • Trouver des solutions : « Je pourrais améliorer mon apparence, je pourrais initier moi-même les sujets de conversation… »
  • Après avoir identifié les causes, mettre en application les solutions adaptées en passant à l’action régulièrement.
  • Demander éventuellement un avis extérieur, un feed-back, pour prendre conscience de ses erreurs.

Je vois beaucoup de timides et maladroits se lancer avec courage dans les sorties et rencontres, mais cherchent-ils à corriger certains travers de leur comportement qui les disqualifient aux yeux des autres ?


Au lieu d’enchaîner « à l’aveugle » les sorties, il y a des petites actions TRÈS CONCRÈTES que vous pouvez mettre en place afin de donner un nouvel élan à vos interactions sociales :

  1. Faire le premier pas pour aller vers les autres.
  2. S’intéresser sincèrement aux autres. 
  3. Parler de soi, se révéler.
  4. Raconter des anecdotes personnelles, une histoire marrante.
  5. Donner son opinion sur un film ou un livre.
  6. Faire des compliments à une personne dont vous appréciez les qualités.
  7. Extérioriser ou assumer des émotions.
  8. Prendre des initiatives, suggérer des idées, proposer une nouvelle sortie.


Par exemple, vous qui êtes timide et lisez cet article : sur ces huit points, combien de cases seraient cochées si vous deviez faire un compte-rendu de votre dernière sortie en groupe ? En toute franchise ?


CONCLUSION

Il y a certainement des points de la liste ci-dessus qui mériteraient que l’on fasse un effort de développement personnel, pas seulement pour le principe de l’exercice, mais pour être plus épanoui avec les autres à long terme ; car ce sont ces actions concrètes qui nous aident à avoir les bons déclics dans notre cerveau, à comprendre ce qui était inapproprié dans notre comportement pour ensuite prendre de nouvelles bonnes habitudes !

C’est peut-être d’ailleurs un ou deux points de cette liste qui nous rendent aujourd’hui un peu frustrés ou malheureux à chaque rencontre. Je suis sûr que beaucoup d’entre nous serions plus heureux, dix fois plus satisfaits, si à une rencontre avec une personne avec qui on accroche merveilleusement, on arriverait plus facilement à se livrer ou à faire des compliments sincères. Cela ne peut venir qu’avec la pratique.

Au final, prenons 2 minutes pour méditer sur soi : Qu’est-ce que je pourrais recadrer dans mon comportement lors de ma prochaine sortie pour s’attendre à un résultat différent ?

 

PS : Tu souhaites lire davantage ? Tu peux consulter mon Sommaire de tous les articles du blog ou découvrir ma jolie liste des Outils en ligne pour s'améliorer. Si cet article t'a plu, n'hésite pas à laisser un commentaire ou à le partager sur tes réseaux sociaux : cela ne te prend que 2 secondes et c'est une action concrète pour soutenir le blog ! ;-)

Cet article a 9 commentaires

  1. excellent article qui mérite d’être relu plusieurs fois régulièrement pour éviter de trop s’éloigner du « bon chemin ».

    Je me rappelle lors de ma première inscription à un club de sport, ou lors de mes permiers petits « pas de fourmis » il y a 3 ans environ, que je me répétais en boucle dans ma tête « si tu ne changes rien, si tu n’introduis aucun changement dans ta vie, rien ne changera, les mêmes causes produisent les mêmes effets »

    Si on ne sait pas quoi changer, quoi améliorer, mais que tout se répète depuis des années, il faut à tout prix introduire de nouveaux paramètres dans notre vie.

    merci pour ce bon articles (et les illustrations toujours si bien choisies !)

  2. Je profite de l’occasion pour te remercier, marie, ma plus fidèle des lectrices et commentatrices.
    Ça fait toujours plaisir d’avoir un feed-back quand on a passé du temps à écrire un article, alors j’apprécie sincèrement. ;-)

    Voilà, tu as bien compris le sens de mon article : quand les choses se répètent, il faut introduire de nouveaux paramètres pour espérer des résultats différents. Or on voit bien que sur les forums de timides, souvent, les gens font l’erreur de répéter les mêmes comportements (erronés). Alors qu’il suffit parfois d’un recadrage… pour repartir dans la bonne direction.

  3. et si on ne sait pas quoi changer…
    mais que tout continue sans cesse de façon immuable..
    Tant pis, essayons de changer n’importe quoi, n’importe comment
    ça sera toujours mieux que de ne rien faire.
    Il faut jeter le grain de sable qui fera dérailler la vieille mécanique trop bien huilée.

  4. Merci Sylvain pour ce post plein de bon sens.
    Ne pas toujours appuyer sur les mêmes boutons si on veut de nouveaux résultats, je pense que cela fait partie des grands classiques du dev perso (au même titre que la pensée positive), malheureusement, il est parfois difficile de vraiment prendre la mesure de cette réalité.

    Je retiens surtout pour moi, mais je crois que tout le monde peut s’y retrouver, le fait qu’il faut avoir le courage de se poser les bonnes questions.

    A la prochaine,
    Simon

  5. Super article, comme toujours !
    Je crois que je vais placarder ces 8 principes sur mon mur, pour les garder sous les yeux.

  6. Merci crusta et Perrine, en espérant que cela apportera à ceux qui font un journal de bord sur le forum d’entraide. ;-)

  7. Merci pour cet article (et les autres!).

  8. Merci pour cet article. J’ai commencé à découvrir ce blog.

    Et pensez-vous que sur internet la démarche est t-elle similaire ? Par exemple comment expliquer que certaines personnes créent un blog et ont pas mal de visiteurs et d’autres n »auront personne. Ou bien quelqu’un pose une question sur internet sur un forum et n’aura pas de réponse alors qu’un autre en aura plein ? Est ce uniquement l’intérêt ? ou la façon de formuler la requête ?

    Si vous avez un éclairage sur cette question……(je vouvoie car je ne sais pas si vous avez envie qu’on vous tutoie ou vouvoie de prime abord).

  9. Merci à vous pour ces précieux conseils qui me sont très utiles.

Laisser un commentaire