👉 Tu te sens en décalage avec les autres, tu ne sais parfois pas quoi dire et tu cherches des solutions pour savoir créer un lien avec les autres.
👉 Tu sens que le manque de confiance t’empêche de te réaliser pleinement et tu veux dire stop aux pensées limitantes.
     Sois le bienvenu. Mon équipe et moi-même avons créé 40 outils en ligne qui ont pour but de provoquer ce fameux déclic. N’oublie pas de prendre quelques minutes pour visiter nos rubriques Outils en ligne & Ebooks en cliquant dessus.

solitude je me sens seule

Ne fuyez pas en courant, ce n’est pas parce que vous lisez cet article que vous êtes un looser de la vie. 😉
Le sentiment de solitude concerne tout le monde. Il peut arriver à un moment de sa vie où l’on se sent très seul, on ne sait pas comment faire pour aller mieux et trouver des amis à qui se confier. Mais il y a des solutions qui aident vraiment !
Cet article vous sera très utile
si vous avez quelqu’un dans votre entourage qui souffre de solitude ou si vous-même, vous vous sentez souvent seul(e) et ne savez pas comment faire pour surmonter ces moments si particuliers.

Je trouve que cela reste un sujet trop tabou et sous-estimé dans notre société. Pourquoi avoir honte d’en parler alors que notre but à tous sur Terre, c’est de chercher à nous unir avec les autres ?
J’ai donc réuni ici un maximum de PISTES CONCRÈTES qui peuvent aider ceux à se sentir moins seuls, dont une liste sympa d’idées d’activités et de sorties pour s’occuper quand on s’ennuie, ainsi que les meilleurs sites de rencontres pour se faire des amis.

LA SOLITUDE : UN PROBLÈME INVISIBLE, TABOU ?

Autour de moi, je connais plusieurs personnes qui souffrent de solitude et dont leur entourage peut le deviner ou même le voir clairement.

Il y a des signes révélateurs : isolement, silence, mal-être, refuge dans le boulot, obsession amoureuse…

Pourtant, tout se passe comme si la personne allait bien. Je ne comprends pas ce silence. Je ne comprends pas ce jeu de faux-semblant.
Alors que parfois, quelques mots chaleureux, un geste amical venu du cœur, suffisent à faire rayonner le visage de la personne seule pour toute la journée ?

Oui, je crois aux actes simples, aux mots magiques, qui prennent que quelques secondes plutôt que le silence et qui peuvent vraiment aider quelqu’un et même sauver des vies.

C’est pourquoi j’ai toujours rêvé d’écrire un manuel universel pour lutter contre la solitude et qui aiderait chaque individu à plus tendre vers l’Harmonie sociale.

LES CAUSES DE LA SOLITUDE : POURQUOI JE SUIS SEULE ?

Il y a différentes causes possibles à la solitude.

Tout d’abord, cela peut être dû à des facteurs internes, d’ordre psychologique : timidité, caractère introverti, mauvaise estime de soi, mal-être dû à des complexes, hyper exigence dans le choix de ses rencontres…

Ou à des facteurs externes : déménagement, rupture amoureuse, chômage, retraite…

Tout le monde est concerné. Chaque personne a déjà été confronté au moins une fois dans sa vie au profond sentiment de solitude. Pour d’autres, ce sentiment peut même être permanent et les ronger au quotidien. C’est pourquoi il s’agit d’un problème qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Selon la Fondation de France, 12 % des Français sont concernés par la solitude.

La lutte contre la solitude avait été même déclarée Grande cause nationale en France en 2011. Source : La solitude en cinq chiffres clés.

Pour sortir de la solitude, on peut aussi identifier la cause profonde et ensuite faire un travail sur soi pour lever certains obstacles.

Exemples concrets : Si je suis trop accaparé par mon boulot au point d’y passer tous les week-end, il faut aussi que j’apprenne à m’en détacher et à écouter mes petits plaisirs personnels comme partager des loisirs avec mes amis.
Si je suis trop exigeant dans mes relations, il faut que j’apprenne à trouver un juste milieu, à être moins rigide dans mes critères, à m’ouvrir plus aux autres, sinon je risque d’être souvent seule.

On vit tous à un moment une grande traversée du désert. Trouver un but précis peut redonner une direction à sa vie.

LISTE SYMPA D’IDÉES D’ACTIVITÉS POUR S’OCCUPER

La solitude peut être due au fait qu’on ne sait pas quoi faire le week-end. Du coup, on s’isole et on reste devant son ordinateur.

AVOIR UN BUT, une activité qui nous empêche de ressasser chaque jour, est le meilleur moyen pour surmonter le sentiment de solitude.

Je vous partage une liste d’activités pour s’occuper auxquelles on ne pense pas forcément. Le but de cette liste, ce n’est pas d’imposer ces activités, mais de suggérer des idées ! 👍

À vous de piocher dans la liste une activité qui vous parle et que vous pouvez proposer à des amis. Il y a forcément une activité qui vous plaira et qui pourra vous motiver à sortir, c’est obligé !


Activités de loisirs : arts plastiques, astronomie, cinéma, jeux de société, atelier d’écriture, jardinage, musique, photographie, écologie, scrabble, théâtre, artisanat, broderie, couture, danses, modélisme, escape game, bateaux, conférences, événements culturels, aller voir un match de foot, tarot…

Activités dans la nature : balade dans un parc, visiter une ferme, randonnée dans les bois, vélo en groupe, ramasser des châtaignes, pêcher en rivière, cueillir un joli bouquet de fleurs des champs, construire une cabane, chercher des pierres précieuses…

Activités sportives : taï chi chuan, judo, karaté, taekwondo, athlétisme, basket, badminton, billard, boxe française, cyclisme, équitation, escalade, escrime, danse, football, gymnastique, handball, krav maga, motocyclisme, musculation, natation, pétanque, ping-pong, plongée sous-marine, randonnée, rugby, tennis, triathlon, volley ball, yoga et relaxation…

Pour d’autres idées pour ne pas s’ennuyer au quotidien, je vous recommande ce site : https://commentsoccuper.com/activites/

POUR SORTIR DE LA SOLITUDE : ACCEPTER, NE PAS AVOIR HONTE

Le plus important pour aller mieux, c’est déjà ne pas avoir honte d’admettre qu’on est seul et qu’on veut se faire des amis.

Il n’y a aucune honte à vouloir s’inscrire sur des sites de rencontres amicales ou amoureuses, à aller dans des associations ou clubs de rencontres, à demander à des amis de nous faire rencontrer son réseau d’amis, etc…

Le problème, c’est que pour beaucoup d’entre nous, admettre sa solitude, c’est très dévalorisant pour son ego. C’est presque comme admettre une maladie. Et c’est bien là le souci : le sentiment de honte nous empêche d’évoluer, de voir la réalité en face, et nous maintient dans cette situation d’isolement qui peut durer depuis des mois ou des années.

Alors qu’en réalité, il n’y a absolument rien de honteux. La solitude est un problème à ne pas négliger, tout le monde en a déjà souffert au cours de sa vie.

« Être solitaire est un choix. La solitude ne l’est pas. » – Henri Thomas

Ce n’est pas un hasard si les sites de rencontres amicales et amoureuses font un véritable carton sur Internet, des centaines d’inscrits par jour.
Et rien que sur Google, chaque mois, en France, il y a des milliers de personnes qui tapent comme mots-clés dans le moteur de recherche : Je me sens seule (environ 4000 personnes), se faire des amis (environ 5000 personnes), sites de rencontres (environ 500 000 personnes). Source : chiffres approximatifs tirés de Google Adwords.

Les chiffrent parlent d’eux-mêmes : le célèbre site de sorties amicales Onvasortir (environ 1,7 millions d’inscrits en France), Meetup le réseau social par centres d’intérêt (19,6 millions de membres inscrits dans le monde), les sites de rencontres amoureuses Meetic et Adopteunmec (près de dix millions de célibataires inscrits en France). Source : estimations trouvées sur Wikipedia.

Les gens ne s’inscrivent pas en masse juste par simple curiosité, c’est que ça révèle quelque chose de plus profond et au fond de normal : l’être humain a ce besoin instinctif de se lier aux autres et la solitude est un problème important à résoudre.

Et je suis aussi très bien placé pour le savoir : des lecteurs du blog m’écrivent parfois pour se plaindre de leur solitude, qu’ils sont seuls et demandent des solutions, et quand je vais voir par curiosité leur profil Facebook ou leur compte Instagram, je m’aperçois qu’ils ont des profils remplis d’images d’eux souriants avec des amis ou en vacances, qu’ils partagent régulièrement. Tout un paradoxe… Croyez-moi, ce que vous voyez de vos amis sur les réseaux sociaux ne reflète pas la réalité. On aime mettre en avant notre vie sociale, mais on tentera de cacher à tout prix notre solitude.

Donc si vous souffrez de solitude, dites-vous déjà que vous n’êtes pas la seule personne et des millions de personnes sur la planète vivent la même chose actuellement, à différents degrés.


ATTENTION AUX MAUVAIS PRÉTEXTES QUE L’ON S’INVENTE

Il y a des gens qui sont plutôt asociaux et casaniers, qui aiment la solitude et qui l’assument. Ils sont heureux comme ça et tant mieux, pour eux. D’autres personnes introverties préféreraient avoir des amis avec qui sortir régulièrement le week-end mais connaissent le repli sur soi à cause de leur peur des autres.

Quand on demande à ces gens qui souffrent de solitude pourquoi ils ne veulent pas essayer d’en sortir, voici ce qu’ils répondent la plupart du temps :

  • Je ne sais pas quoi faire comme activité.
  • Il n’y a pas assez d’activité dans ma ville.
  • Je ne connais personne, je n’ai pas d’amis.
  • J’ai peur d’être incompris, je suis un cas si particulier.
  • Mes amis sont tous occupés.
  • J’ai trop de boulot, je n’ai pas le temps.

C’est ce que vous vous dites peut-être en ce moment-même.
Or c’est CE prétexte qui vous empêche justement d’évoluer et de créer des opportunités.

En réalité, on sait bien que toutes ces excuses sont faciles à déconstruire et qu’il s’agit de pensées limitantes qu’on se créé dans la tête.

Pour chaque situation, il y a forcément une solution et c’est bien là le but de mon article, celui de déconstruire certaines croyances limitantes.
Par exemple, ceux qui disent qu’ils ne savent pas quoi faire comme activité, il suffit de jeter un œil à ma fameuse liste d’activités d’au-dessus et on se rend compte qu’il y en a plein d’idées mais on ne le voit pas car notre attention est trop monopolisée par les images mentales autour de l’obstacle !

Pour sortir de la solitude, il faut aussi prendre conscience du mauvais prétexte que l’on s’invente dans la tête et se focaliser uniquement sur la fenêtre positive.

LES BONS PLANS POUR SE FAIRE DES AMIS

Voici une nouvelle preuve qu’il y a plein de possibilités pour se sentir moins seule, faire de belles rencontres ou trouver du soutien.

Je vous partage là une liste d’idées de sorties et de sites que vous pouvez expérimenter. On n’y pense pas forcément, mais il y a par exemple :

* Associations, clubs

Une association de jeux de société, un club de badminton, le Centre social et culturel local…
Consultez les pages jaunes, le site de la mairie, ou taper sur Google : maison des associations + ta ville, association + ton loisir, etc…

* Activités de bénévolat pour tisser des liens

www.francebenevolat.org, www.tousbenevoles.org, Secours catholique, associations écolo, Welp le site d’entraide qui met en relation les bénévoles…

Si vous voulez que ce soit proche de chez vous, le mieux est de taper sur Google : ta ville + bénévolat, et voir les résultats qui s’affichent, vous trouverez forcément des choses qui vous plairont.
Si vous êtes timide et avez peur de croiser des gens familiers, alors vous pouvez le faire sur des villes plus éloignées. Bref, il y a toujours des solutions du moment qu’on le veuille !

* Le célèbre site de sorties amicales : Onvasortir.com

On ne le présente plus. Idéal pour ceux qui veulent faire facilement des rencontres dans sa ville, en fonction des centres d’intérêt (sport, afterwork, conférences, concerts, musées, cinéma, etc…).
Il y a tellement de sorties chaque jour et les thématiques sont infinies. Vous vous inscrivez aux sorties qui vous intéressent.
J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet, Laurent, 31 ans, phobique social, qui avait rencontré ses amis et sa copine grâce à OVS.

* Les réseaux sociaux de voisinage

Trouver des gens proches de chez soi ou dans sa ville pour partager des loisirs, trouver une aide particulière pour du bricolage ou de la couture, proposer son aide pour écrire ou du soutien scolaire… Autour de vous, il y a plein de prétextes pour tisser des liens, joindre l’utile à l’agréable. Il y a plein de sites intéressants comme :

www.monsupervoisin.fr , www.voisineo.com , www.smiile.com , www.yakasaider.fr …


* Les sites de sorties ou de rencontres, par centres d’intérêts

Le célèbre réseau social Meetup, qui réunit des passionnés autour d’un thème précis et qui rencontre un certain succès : www.meetup.com/fr-FR

Polyglotclub, se faire des amis en apprenant une langue : https://polyglotclub.com

Couchsurfing, faire des rencontres par le voyage : www.couchsurfing.com

Meetnsport, rencontres autour d’un sport, trouver un partenaire : https://meetnsport.com

Zanmie, faire des sorties entre copines : www.zanmie.com

Pour connaître la liste complète, vous pouvez découvrir notre Annuaire de sites de rencontres amicales .

*
SOS Amitié, prendre son téléphone

Si vous vous sentez seul et que vous n’avez pas la force de bouger, que les idées négatives vous assaillent et vous empêchent de sortir, vous pouvez appeler pour avoir du soutien. Je le répète, il n’y a aucune honte à avoir. L’important, c’est que ça vous aide, point.

SOS Amitié est un service d’écoute destiné à accueillir la parole des gens qui, à un moment de leur vie, traversent une période difficile.
Permanence d’écoute téléphonique 24h/24, 7j/7. Tél. : 01 42 96 26 26.

APPELER SES AMIS POUR NE PAS RESTER SEULE

Une solution efficace, c’est d’appeler ses amis : leur proposer de faire une sortie ou leur demander du soutien. Souvent, ce sont ceux qui vous connaissent le plus qui sont le plus aptes à vous aider.

Alors j’ai parfois ça comme réactions négatives de mes lecteurs à ce sujet :

« Oui, mais mes amis me répondent qu’ils ne sont jamais dispos. », « Il a l’air tout le temps occupé. », « Oui, mais il est passif ou il ne sait pas me soutenir. », etc…

Est-ce vos suppositions internes ou la réalité ? Prenez-vous réellement des initiatives ? Parlez-vous clairement de vous, sait-il pour vos problèmes ?

J’avais écrit un article à ce sujet sur l’importance de la Communication en amitié, avec un check-list pour faire le tri dans ses relations. Je disais notamment qu’il était important de prendre des initiatives, d’être clair, sinon vos amis ne peuvent malheureusement pas le deviner. Oui, parfois il faut insister un peu et ne pas hésiter à demander de l’aide.

Beaucoup de gens font trop de suppositions dans leur tête que leurs amis sont trop occupés ou ne sont pas attachés à eux. La meilleure solution reste de DEMANDER à la personne directement pour éviter les malentendus et incompréhensions. Exemples :

« Quelle sortie pourrait te faire plaisir ? »
« Qu’est-ce que tu as envie de faire ce week-end, je peux t’accompagner ? »
« Tu es important pour moi. Quand je peux te revoir ? »
« Qu’est-ce qui pourrait te rendre service ? »
« Je me sens un peu isolée en ce moment, j’ai besoin de te parler. »


Si vous proposez des sorties qui ne l’intéressent pas, votre ami vous répondra qu’il est occupé. Le mieux, c’est de savoir ce qui lui fait plaisir, ce dont il a vraiment envie. Vous aurez alors plus de chances qu’il vous répondra positivement.
Parlez-lui de vos soucis, de ce qui vous tracasse.

Exprimez-lui aussi votre considération pour lui car votre ami ne le sait pas forcément.

Si malgré vos efforts de communication, vos insistances, votre ami continue de vous ignorer même dans les moments difficiles. Alors à ce moment-là, vous n’êtes plus responsable : vous avez fait votre part en prenant des initiatives. La faute incombera à votre ami. Et cet ami qui prétend être votre ami ne l’est tout simplement pas.

Le silence n’a jamais résolu les problèmes d’amitié, alors que quelques mots le peuvent…

Enfin dernière solution à laquelle on ne pense pas forcément. C’est demander à vos amis de vous présenter leurs amis.
Les amis de nos amis sont potentiellement des personnes avec qui l’on pourrait mieux s’entendre que la moyenne des gens. Alors pourquoi ne pas essayer ?

Demandez-lui : « C’est quand ta prochaine sortie avec tes amis ? Est-ce que je pourrai me joindre à vous ? »

JE SUIS UN CAS ATYPIQUE, RENCONTRER LES BONNES PERSONNES

Vous êtes plutôt du genre exigeant et préférez vous orienter vers des personnes sensibles qui vous ressemblent ou qui sont plus susceptibles de vous comprendre. Là aussi, il y a des solutions.

Il y a des milliards de gens sur la planète et il existe forcément des personnes avec qui vous pouvez très bien vous entendre même si vous êtes quelqu’un d’atypique et de difficile. Demandez-vous : Quel endroit fréquentent les personnes qui me ressemblent ?

Il vaut mieux CIBLER vos sorties au lieu de les faire au hasard. Cela augmentera vos chances de rencontrer les bonnes personnes et vous aidera à vaincre la solitude de la meilleure des manières. Je vous propose ici une liste d’idées :

* Les Groupes Facebook liés à votre passion ou à votre personnalité

Dans les groupes Facebook, dans la rubrique Événements, il y a parfois des rencontres qui sont organisées dans le mois ou bien certains membres proposent des sorties spontanément.

Aller sur Facebook, dans la rubrique Groupes, cherchez votre thématique spéciale.
Exemples : entrepreneurs, créatifs, blogueurs, spiritualité, médecine chinoise, MBTI…

* Association des hypersensibles

https://www.association-hypersensibles.fr : des rencontres entre hypersensibles sont organisées dans les plus grandes villes en France, des événements culturels et ateliers ont lieu pour tisser des liens, le site est très actif.

* GEM, les groupes d’entraide mutuelle


Les GEM sont des lieux de convivialité et de lutte contre la solitude, qui existent dans les différentes villes de France, pour les personnes affectées par un handicap psychique ou autres difficultés.
Vous pouvez découvrir ici : une carte des GEM en France.

* Atypikoo, sites de rencontres pour personnes atypiques

https://www.atypikoo.com : Atypikoo est un réseau social dédié aux personnes atypiques : hauts potentiels, surdoués, hypersensibles, Aspies…
On peut s’y inscrire pour faire des rencontres amicales, amoureuses et même professionnelles, c’est ce qui le différencie des autres sites de rencontres.


JE ME SENS SEULE => JE ME SENS MIEUX

Trouver un BUT, une activité, qui peut nous occuper quotidiennement, est le meilleure remède contre la solitude, contre la déprime, car nos pensées en boucle sont déplacées sur autre chose de plus important. Avoir un but nous occupe, nous maintient connecté avec le monde.

Et si ce but est partagé avec des gens que vous aimez, alors vous aurez trouvé la formule magique pour rompre définitivement avec la solitude. D’où l’importance de chercher des amis en prêtant attention à ses passions, à ses buts dans la vie.

Voilà, j’ai partagé dans cet article un ensemble de sites et d’astuces qui peuvent aider.

Il doit en avoir encore plein d’autres. Avec l’ère d’Internet et des réseaux sociaux, fleurissent plein d’applications et de sites qui aident à créer des liens, comme Whatsapp, Wechat, Discord, Happn, Quora, les forums de discussion… et au milieu de tout ce trésor, il y a forcément une solution qui nous correspond. À nous de l’identifier et de l’appliquer.

Si vous en connaissez qui ont marché pour vous, n’hésitez pas à partager dans les commentaires en bas, car ça aidera non seulement au référencement de mon article sur Google mais aussi aux personnes qui le liront !

Et vous, qu’est-ce qui vous aide à vous sentir moins seul(e) ?

PS : Pour continuer à lire, tu peux consulter mon Sommaire de tous les articles du blog ou découvrir ma jolie liste des Outils en ligne pour s'améliorer. Si cet article t'a plu, pense à laisser un commentaire ou à le partager sur tes réseaux sociaux ! 😉

Cet article a 3 commentaires

  1. Merci pour ce très bon article qui redonne espoir, le moral ect. Tu m’as donné des pistes auxquelles je n’avais pas pensé, donné plein d’idées , des choses que je connaissais pas et d’autres que je connaissais mais que j’avais oubliées ou que je n’y pensais plus. Merci pour ce travail de recherche. la plupart des articles sur la solitude sont assez bateaux et peu approfondis, ici tu t’es vraiment penché sur la question!
    en résumé je pense qu’il faut être honnête avec soi même, se remettre en question, essayer de s’améliorer, identifier les blocages aux relations sociales et trouver des solutions unes à unes. J’enregistre cette page et j’irai la regarder dès que j’en aurai le besoin.
    Par contre je mettrai un bémol au côté virtuel, certes internet offre plein de possibilités, mais parfois ce n’est pas suffisant quand on a un blocage profond. Dans ce cas il faut faire un vrai travail sur soi qui peut être plus ou moins long. Par ailleurs si les possibilités de rencontres florissent de plus en plus, il ne s’agit pas toujours de rencontres sincères et durables. J’en sais quelque chose. J’ai été inscrite sur pas mal de sites comme OVS, meeetup ect, j’ai fait énormément de rencontres en 15 ans mais de vrais amis c’est triste j’en ai quasiment pas depuis tout ce temps. Certes les raisons je dois les avoir à l’intérieur de moi mais aussi l’extérieur joue un rôle. on est dans une société assez consumériste et c’est valable aussi pour les rencontres amicales, amoureuses… c’est difficile de faire de vraies rencontres durables et sincères… passer du temps des activités avec des inconnus c’est facile mais construire de vraies relations c’est autre chose..tu pourrais peut être écrire un article là dessus. enfin voilà.Quand à la honte elle est bien présente alors qu’il y a plein de gens qui en souffrent.. c’est hypocrite. Dommage qu’on en parle pas assez; Mais encore une fois la société nous inflige d’être toujours au top, parfaits, confiants ect sociables.. alors quand on l’est pas c’est difficile de le crier haut et fort! les pistes que je retiens pour ma part c’est me focaliser sur des projets ou des activités qui me plaisent pour rencontrer des gens qui me correspondent. les groupes facebook , très bonne idée. me rapprocher aussi d’associations d’hypersensibles ou de personnes en difficulté comme moi;Bonne journée!

  2. Content que cet article t’ait apporté, nounouche. :-)
    Et merci d’avoir partagé ton expérience des rencontres.

    Oui, je te rejoins sur ton message et c’est prévu. C’est même au cœur de ma réflexion sur un livre sur l’Amitié que je suis en train d’écrire.
    En effet, il est facile de faire des rencontres avec Internet maintenant, mais plus difficile est d’entretenir un lien, de créer une amitié profonde. Et ça, c’est un thème qui m’intéresse beaucoup et sur lequel je travaille depuis plusieurs mois.
    Je tiens compte de tes remarques et j’en reparlerai à l’occasion.

Écris-moi un commentaire :