Timidité : ebooks gratuits, comment vaincre la timidité

Estime de soi VS Manque de confiance, quels sont les remèdes ?

manque de confiance

Le manque de confiance en soi, voilà un sujet maintes fois abordé sur les forums, dans les magazines de psychologie, partout, etc… J’avais hésité à écrire un article dessus car c’est un thème où il est particulièrement difficile d’échapper aux conseils un peu clichés, aux affirmations très générales du type « soyez positif ». Mais essayons ! ;-) Car mine de rien, on peut toujours y apprendre quelque chose.

Fais le test de l’auto-diagnostic du miroir : Quand tu te regardes dans un miroir, comment te trouves-tu ? Comment te juges-tu dans le regard des autres, de tes amis, de ta famille ? Réfléchis-y quelques secondes et franchement, car en fonction de ta réponse, cette question est loin d’être banale et dit beaucoup sur ton rapport à la vie et aux autres.
(suite…)

Continuer la lecture

Timidité et Introversion : attention, à ne pas confondre les deux

introversionOn a souvent tendance à associer un caractère introverti avec une forme de timidité. Mais en fait, timidité et introversion désignent deux notions psychologiques complètement différentes !

D’ailleurs, peut-être que la majorité des lecteurs qui suivent ce blog sont tout simplement des personnes introverties et ne sont pas concernées par les problèmes de timidité ou d’anxiété sociale. Il est important au moins d’en prendre conscience.

Cet article a pour but d’expliquer clairement la différence entre timidité et introversion d’un point de vue neurologique. Le timide et l’introverti ne rencontrent pas tout à fait les mêmes problèmes avec leur environnement social. Pour illustrer ces propos, nous verrons par exemple que la comédienne Charlotte Gainsbourg est une timide alors que le comédien Lorànt Deutsch, lui, est un introverti… (suite…)

Continuer la lecture

Partie 2 : La peur du regard des autres, comment s’en affranchir ?

regardJe vous parlais le mois dernier de La peur du jugement des autres et de ses origines. Ce nouvel article sera consacré cette fois aux solutions concrètes : quelles sont les techniques à adopter pour se libérer du regard des autres ?
Je sais que pour ma part, du fait de mon anxiété sociale, le regard des autres avait beaucoup pesé sur mon comportement au quotidien. Que ce soit que j’arrive dans une salle bondée, que j’attende sur le quai d’un métro, j’avais cette espèce de sensation désagréable d’être observé et laquelle ne me quittait jamais.

Là où ça devient plus préoccupant, c’est quand la peur excessive du jugement d’autrui empêche l’expression de nos aptitudes sociales. On est dans le paraître plutôt que dans l’être. On est tellement sensible à ce que va penser l’autre que l’on n’ose pas s’exprimer pleinement : parler de soi, extérioriser ses émotions, interagir avec l’autre…
Du coup, tout notre comportement (regard, conversation, attention) est inhibé et ce n’est absolument pas l’idéal quand on cherche à créer des liens. Alors comment vaincre la peur du regard des autres ? Explorons donc ces 7 solutions concrètes !

(suite…)

Continuer la lecture

Partie 1 : La peur du regard des autres, mais d’où ça vient ?

peur du regard des autresRessentez-vous cette impression familière d’être observé ? D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été extrêmement sensible au regard des autres.
En fait, dès que surgit autrui, une attention humaine, les signes d’un jugement porté à mon égard, je ne me sens plus tout à fait moi.
Quand je suis seul, tout semble aller pour le mieux : j’ai cette impression de sérénité, de plénitude. Personne n’est là pour me juger. Mais quand autrui apparaît, un premier regard qui vient en ma direction, c’est là que tout bascule, une sensation étrange, confuse, embarrassante commence à naître en moi et à me submerger progressivement.
Je ne sens plus libre de mes mouvements, de ce que je dis ou de ce que je pense. Bien sûr, mon sang froid me permet de garder mes moyens ou de sauver la face, mais une partie de moi est troublée, soumise à l’autre, et m’empêche d’être pleinement moi-même. Ma conversation, mes gestes, mon regard perdent alors de leur intensité.
La peur du jugement d’autrui est un mécanisme psychologique naturel et universel, affectant selon son intensité aussi bien les personnes timides que non-timides. Pourquoi cela existe et affecte tous les individus de la planète ? (suite…)

Continuer la lecture

Vaincre la timidité : osez inverser cette peur en plaisir

timiditéDans cet article, je vais vous parler de mon déclic le plus important qui m’a servi à vaincre mes problèmes de timidité et d’anxiété sociale. 

Je ne sais pas pour vous, mais moi, étant de caractère très introverti, à la limite parfois de la personnalité asociale, lorsque je participe à une sortie en groupe, à une soirée, à un moment de rassemblement festif avec des amis, il m’arrive quelquefois de ressentir à la fin de la journée une sorte d’épuisement mental.
Vidé, éreinté, comme si tous ces moments de sociabilité, d’amabilité réciproque, ont été pour moi des épreuves coûteuses en efforts.

Je sais que pour ma part, pendant longtemps, en raison d’une anxiété dans les situations sociales, cet état de fatigue à la fin d’une épreuve était permanent et quasiment inévitable. Les rencontres, les sorties, les moments de détente : est-ce une fatalité pour la personne timide ou très introvertie ? Non, il existe une solution pour tenter au mieux de parer à cela : le principe du plaisir. (suite…)

Continuer la lecture

Maxime Brunerie : Un mode d’emploi des autres l’aurait-il sauvé ?

maxime-brunerie 01L’article du mois est consacré à Maxime Brunerie. Ce nom : vous l’avez sans doute déjà entendu à la télévision. Maxime Brunerie, c’est l’homme qui a été arrêté, le 14 Juillet 2002, sur les Champs-Elysées pour tentative d’assassinat sur le Président de la République Jacques Chirac. Âgé de 25 ans au moment des faits, Maxime Brunerie, ancien militant d’extrême droite, a vu son tir dévié par un spectateur dans la foule. Voilà les principales informations que nous avons retenues des infos des JT. Je suis sûr que beaucoup d’entre nous, en apprenant cette info, se sont dit à l’époque avec une réaction de distance ou même de dédain : « Ah c’est sûrement un fou psychopathe encore. » ou « C’est un extrémiste ! Pas étonnant. »
Et si les choses étaient plus compliquées que cela ? Si on allait au-delà des apparences ? J’ai même envie de poser cette question volontairement provocatrice : « Et si ce jeune homme n’était pas un névrosé psychopathe, ni un penseur extrémiste, mais un être ordinaire tout comme vous ou moi, avec ses fêlures et complexes ? » Car oui, si l’on se plonge plus en détails dans sa vie, sa personnalité ; je suis persuadé que nombre d’entre vous seraient frappés de se reconnaître par tel ou tel trait de caractère de ce jeune homme atteint d’une très grande timidité. Oublions un instant que c’est un psychopathe et essayons de comprendre les véritables raisons qui l’ont amené jusque-là. Analyse donc sur le cas de Maxime Brunerie sous l’angle de l’interactionologie sociale. (suite…)

Continuer la lecture