faire le tri dans ses relationsL’amitié, avoir de vrais amis dans la vie, est-ce important pour vous ? Pour moi, oui, autant que l’amour et la famille. Dans notre entourage, on a tous un ou plusieurs amis selon un degré de complicité, nous les fréquentons au quotidien au travail, durant nos week-end ou discutons avec eux sur Internet…

Mais il vient un moment de sa vie, à des périodes plus difficiles, où l’on a envie de faire le tri dans ses relations et de prendre un nouveau départ. Avez-vous déjà ressenti cela ?

Oui, « faire le ménage », car on se rend compte que certaines relations ne nous apportent plus, n’évoluent plus, et au contraire, nous soustraient. Cette démarche peut paraître égoïste au premier abord, mais au contraire, c’est une démarche très saine car elle invite soi-même à réfléchir sur ce qui peut réellement améliorer notre vie sociale : passer plus de temps avec les vrais amis avec qui nous nous sentons bien, résoudre certaines relations dysfonctionnelles, ouvrir de nouvelles opportunités de rencontres… Comment s’y prendre ? Comment faire pour éviter de se tromper ? Dans cet article, je vais proposer plusieurs pistes concrètes sous forme de check-list pour s’aider à voir plus clair !


FAIRE LE TRI DANS SES RELATIONS : QUI SONT NOS VRAIS AMIS ?

Dans mon dernier article Nouveau cycle, cheminer vers la liberté, je vous racontais que je traversais une période personnelle plus difficile et dans ces moments particuliers, on est beaucoup plus sensible à ses amitiés et on se pose des questions que nous ne nous posions pas d’habitude. On voit les choses d’une manière différente. Un événement m’a aussi chamboulé et m’a servi de déclic : récemment, j’ai rencontré un ami, un vrai. Je ne le connais pourtant que depuis que 6 mois et en fait, il agit comme si l’on se connaissait depuis des années. On s’envoie des messages tous les jours, on a des projets différents mais on se soutient comme si nos projets étaient les mêmes. On rit, on s’engueule parfois, mais on ne se prend jamais la tête car on sait que ça reste naturel et amical. Au moindre souci que je rencontre dans mes projets, au moindre coup de blues, il surgit. Il cherche des solutions avec moi, me soutient, m’envoie les bons plans, m’appelle « mon frérot ». Au début, je me disais : non, ce n’est pas possible, il doit y voir un intérêt ou une raison, et même pas, il ne fait pas semblant quand je vois tout le temps qu’il passe à échanger avec moi au détriment de son taff, à aller dans les moindres détails alors qu’il n’a rien à y gagner. En fait, c’est juste un mec très spontané et c’est dans sa nature sociable, il donne sans compter.

En parallèle de ce constat, j’ai des amis que je connais depuis plus longtemps, certains depuis plus d’une dizaine d’années, des gens que j’avais beaucoup soutenu aussi dans leur moment de galère. Et depuis que c’est mon tour, certains ont brusquement pris leur distance ou ont même quasiment disparu de la circulation du jour au lendemain. Ça m’a fait un choc. J’étais persuadé naïvement que plus les années passaient, plus l’amitié grandissait. Et j’ai pris conscience que non, pas forcément ! Je pense que ce que je vais dire va parler à bon nombre d’entre vous : tu peux avoir des amis de longue date et qui se montrent toujours aussi peu expressifs avec toi (extériorisent rarement leur affection, font peu de compliments, te découragent plutôt dans tes projets). Ils vont toujours trouver des excuses quand tu les sollicites, toujours des paroles, mais pas d’actes. Et d’autres amis plus récents que tu viens de rencontrer, limite des inconnus, et eux, vont se montrer très réactifs et chaleureux, partagent tes valeurs et te soutiennent à fond dans ce que tu fais. J’imagine que chacun de vous a déjà fait cette expérience paradoxale et étonnante !

 

1ER CHECK-FRIENDLIST : POUR FAIRE LE BON CHOIX DANS SES AMITIÉS

En tout cas, cela m’a bien fait réfléchir et je me suis dit : ce n’est pas normal. Et ça m’a aidé à prendre des décisions et à faire le tri dans mes amis pour repartir sur de meilleures bases.

faire le tri de ses amis

Alors venons à notre sujet : comment faire le tri dans ses relations ? Il n’y a pas un mode d’emploi universel qui marche pour tout le monde dans le sens où chacun de nous sommes très différents et n’avons pas les mêmes besoins dans le domaine de l’amitié !
De plus, en fonction que tu aies une personnalité plutôt introvertie ou extravertie, moyen sensible ou hypersensible, tes besoins ne seront pas les mêmes. Certaines personnes sont contentes d’avoir quelques potes avec qui rire et partager les loisirs le week-end et cela leur suffit amplement.
D’autres recherchent de la profondeur, de l’authenticité, dans les relations, ils veulent qu’on leur apporte quelque chose intellectuellement ou émotionnellement. Voilà, chacun fait ce qu’il veut en accord avec sa personnalité.
L’important, c’est qu’on soit bien et heureux avec ses amis.
 

La 1ère question à se poser, c’est : « Quels sont tes besoins principaux dans une relation ? »

  • Spontanéité ?
  • Jeux ?
  • Affection ?
  • Intellectuel ?
  • Humour ?
  • Authenticité ?
  • Écoute, attention ?
  • Défoulement ?
  • Changer le monde ensemble ?


Alors bien sûr, une relation idéale réunirait un peu tous ces ingrédients-là, mais nous savons bien que c’est compliqué et il y a forcément des besoins chez toi qui sont plus importants que les autres. À toi de les identifier dans cette check-list !

Et en fonction des réponses, tu sais vers quelles personnes tu préfères t’orienter ou quelles relations à privilégier.

Exemples : Tu adores le foot, tu vibres quand tu marques un but et échanges le ballon avec tes coéquipiers. Tu as besoin de jeux, de te défouler régulièrement, pour te sentir bien avec les autres. Dans ce cas, ne laisse surtout pas tomber tes amis qui t’apportent ces plaisirs-là !
Tu es passionnée par l’écologie, tu en as marre des gens qui ne partagent pas tes valeurs et se moquent de tes passions, tu veux donner un sens à ta vie et apporter quelque chose à l’humanité. Dans ce cas, rencontre ces personnes qui ont les mêmes buts que toi (associations, groupes Facebook, Meetup, etc…) et tu seras plus heureux des journées que tu passeras avec les bonnes personnes.


2ÈME CHECK-FRIENDLIST : POUR APPRENDRE AUSSI SOI-MÊME À SE REMETTRE EN CAUSE

Oui, il ne faut pas croire que c’est forcément la fautes des autres quand nos amis ne se montrent pas plus présents.

Bien souvent, la faute nous incombe en premier. Il peut s’agir de problèmes de communication : des non-dits, des rancunes dissimulées, des mauvaises habitudes, une passivité non voulue, etc… Voici une nouvelle check-list qui permet éventuellement d’en prendre conscience :

La 2ème question fondamentale à se poser, c’est : « Ai-je fait le nécessaire avec mes amis ? »

    • L’ai-je appelé récemment pour faire une sortie ?
    • Le relance-je de temps en temps par téléphone ?
    • Lui ai-je déjà exprimé mon amitié, ma reconnaissance ?
    • Ai-je pensé à lui à ses anniversaires ?
    • Lui ai-je bien fait comprendre clairement mes attentes ?
    • Lui ai-je déjà fait des compliments sincères ?
    • Lui ai-je bien expliqué comment il pouvait m’aider ?
    • Est-ce que je prends des initiatives concrètes avec lui ?

 

Si vos réponses sont négatives à la plupart des questions, alors cela peut être un indice concret que vous avez aussi votre part de responsabilité.

Dans ce cas, il est important de bien communiquer avec votre ami car c’est en taisant les choses que vous risquez de créer des frustrations des deux côtés et ça finira par exploser tôt ou tard.

Pour ceux qui ne savent pas comment faire, je rappelle qu’il y a des outils en ligne concrets pour apprendre la communication non-violente et à s’affirmer avec les autres.


3ÈME CHECK-FRIENDLIST : POUR VOIR COMMENT VOTRE AMI SE COMPORTE AVEC VOUS

J’ai eu une cliente en coaching qui me confiait dernièrement en se plaignant qu’elle faisait toujours les efforts pour relancer ses amis, pour leur proposer des sorties, pour exprimer ses sentiments, et qu’elle était triste de ne pas avoir les mêmes retours. Dans ce cas, peut-être que cette personne ne vous veut pas comme ami ou qu’elle est plutôt du genre très passive : « Je préfère recevoir que donner. »

Il y a des signes qui ne trompent pas et qui doivent vous inviter à la réflexion. Quelle est son attitude avec vous ?

La 3ème question fondamentale à se poser, c’est : « Qu’est-ce qu’elle vous apporte concrètement ? »

  • Vous fait-elle des reproches en permanence ?
  • Vous envoie-t-elle des messages pour prendre de vos nouvelles ?
  • S’intéresse-t-elle sincèrement à vous ou est-elle trop focalisée sur sa vie ?
  • Se montre-t-elle présente ou subitement distante quand vous traversez une période difficile ?
  • Prétexte-t-elle toujours des excuses (boulot, vie familiale, manque de temps, etc…) ?
  • Montre-t-elle de l’intérêt pour vos projets ?
  • A-t-elle des passions en commun avec vous et les partage-t-elle avec vous ?


Voilà, si par exemple, cette personne vous raconte systématiquement qu’elle a trop de boulot, qu’elle n’a pas le temps de vous voir ou de s’intéresser à vos activités, qu’elle reste focalisée sur sa vie et ses autres amis. Vous savez ce qui vous reste à faire… Cela veut dire qu’elle ne tient pas tant à vous et qu’elle ne mérite pas votre amitié… et surtout vos intenses efforts !


BIEN COMMUNIQUER AVEC SES AMIS POUR AVOIR DES RELATIONS HARMONIEUSES

Alors j’insiste bien : ces questions sous forme de check-list sont des indicateurs, une aide à la prise de conscience de détails dont on n’a pas forcément conscience quand on est plongé dans le train-train quotidien d’une relation.

Bien sûr, il ne faut pas prendre chaque élément au premier degré non plus. Par exemple, si une personne ne vous envoie pas de signaux affectifs, c’est peut-être qu’elle est de nature très introvertie et pudique ; si elle refuse toutes vos sorties, elle est peut-être casanière et préfère d’autres activités ; si elle est tout le temps négative et vous décourage, c’est peut-être aussi qu’elle manque d’estime de soi de son côté et qu’elle vous jalouse, etc… C’est plus compliqué que blanc ou noir, et ça aurait mérité un tout autre article à développer dessus sur les relations toxiques ou non, sur les relations amicales entre introvertis et extravertis.

Moi, ce que je fais dans tous les cas, c’est que j’essaie toujours d’exprimer clairement mes besoins, de bien faire comprendre pour qu’il n’y ait pas de malentendus, et si la personne ne fait pas d’efforts et qu’il n’y a pas d’évolution, alors à ce moment-là, j’arrêterai en toute conscience.

À vous de faire appel à votre bon sens et à votre cœur pour voir quelle relation vous devriez poursuivre ou non.

Que ce soit en amitié ou en amour, le plus important, c’est de communiquer avec cette personne, de lui poser directement les questions et de l’aider un peu :
« Qu’est-ce qui pourrait te faire plaisir ? », « Comment je peux t’aider ? », « J’ai remarqué que tu étais plus distante ces derniers temps, y a-t-il une raison ? », « Quelle sortie te ferait plaisir ? », « Quelle activités tu voudrais qu’on fasse ensemble ? », etc…

Ne devinez pas ses attentes, n’imposez pas ce que vous pensiez de positif pour elle, ne faites pas de suppositions qui risquent de vous envoyer sur des cogitations mentales interminables et de faire perdre au final du temps à l’un et à l’autre.

La meilleure solution reste toujours de demander à la personne, évitez les suppositions !

PS : Tu souhaites lire davantage ? Tu peux consulter mon Sommaire de tous les articles du blog ou découvrir ma jolie liste des Outils en ligne pour s'améliorer. Si cet article t'a plu, n'hésite pas à laisser un commentaire ou à le partager sur tes réseaux sociaux : cela ne te prend que 2 secondes et c'est une action concrète pour soutenir le blog ! 😉

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour,

    Oui c’est une question intéressante que je me suis posé aussi.

    C’est bien parce que dans ton article tu évoque ce qui se passe des deux côtés.
    Souvent il peut être difficile de se mettre à la place de l’autre. Et la communication, il y a rien de tel.

    Et en même temps ça permet de réfléchir aussi à comment on peut s’améliorer en amitié.

    Merci : )

    Bonne journée

  2. Merci pour ta réponse, Floralys, je vois qu’on a encore les mêmes questionnements.

    Je pars en vacances en Chine là, profite bien de tes dernières semaines de vacances. :-)

Laisser un commentaire