l'échelle des comportements schéma

Alors je voulais partager avec vous, mes chers lecteurs, un nouvel outil que j’ai trouvé très intéressant pour trouver des solutions quand on doit faire face à des situations difficiles dans nos relations : disputes, incompréhension, gérer une équipe, avoir des rapports sains avec ses amis ou ses collègues de travail, etc…

Cet outil formidable s’appelle : L’échelle des comportements.

Imaginez qu’un jour, ça ne se passe pas comme vous le voulez avec un ami ou un collègue et vous sentez que ça part en vrille, que chacun se retranche dans ses positions, que ça abîme votre relation avec cette personne… Prenez un café et quelques minutes pour regarder ce schéma : je trouve que cet outil aide vraiment à prendre du recul et à trouver une issue positive avec votre interlocuteur !

 

L’ÉCHELLE DES COMPORTEMENTS : S’AIDER À RÉSOUDRE DES PROBLÈMES RELATIONNELS

Quand on regarde le schéma ci-dessous, on comprend immédiatement lesquels de nos comportements aident à résoudre un conflit et lesquels au contraire peuvent envenimer une relation.

En effet, il y a 4 comportements dits négatifs (en bas de l’échelle) : ignorer, nier, accuser, se justifier. Si vous ne faites que cela avec votre interlocuteur, c’est sûr que ça n’aide pas à surmonter les problèmes de communication. Il n’y a quasiment aucune chance que la situation se résolve !

En revanche, il y a 4 comportements dits positifs (en haut de l’échelle) : pallier, analyser, corriger et imaginer. Si vous appliquez avec bienveillance ces actions, alors vous pouvez donner une issue positive à un accrochage avec un ami. Dans tous les cas, ces quatre comportements sont constructifs et aident à trouver des solutions : ça va dans le bon sens quoi !

 

échelle des comportements

 

Imaginons la situation réelle suivante : Vous êtes au travail. Vos collègues et vous deviez remettre un compte-rendu urgent à votre patron d’ici la fin de la journée. Vous aviez eu déjà une semaine pour le préparer. Mais vous avez eu le malheur d’oublier et vos collègues comptaient sur vous. Votre patron est furieux et demande des explications à toute l’équipe. Il regarde dans votre direction. Vous êtes embarrassé, cherchant des explications dans votre tête. Un collègue vous accuse d’être le responsable car vous êtes trop inattentif, désorganisé, et ne prenez jamais le temps de noter les infos importantes sur un calepin !


1 – IGNORER

Cela veut dire que vous n’avez pas conscience du problème. Pour vous, tout va bien et vous ne comprenez pas du tout la situation.

2 – NIER

Là, vous avez conscience du problème, mais vous faites du déni et vous auto-persuadez que le problème ne vient pas de vous. Au contraire, vous êtes convaincu que vous aviez eu la bonne attitude. Vous protégez à tout prix votre ego.

3 – ACCUSER

Vous préférez accuser les autres. C’est la faute du patron qui n’a pas été suffisamment clair ou de votre collègue qui n’a pas pensé à vous informer… Vous multipliez avec vos interlocuteurs les formules verbales : « Tu + reproches ».

4 – SE JUSTIFIER

Vous êtes en mode défensif et vous trouvez plein de prétextes. Du genre : vous êtes fatigué en ce moment et passez des journées pénibles à cause de la charge de travail et de l’ambiance, bref ce n’est pas votre faute. Au lieu de mettre votre énergie à trouver une solution, vous l’utilisez plutôt pour mettre votre responsabilité hors de cause. 


En fin de compte, aucun de ces comportements ici ne vous aidera à résoudre le problème.

 

5 – ASSUMER

Alors là, il y a un début de sortie de crise. Vous acceptez la situation et vous assumez votre part de responsabilité. Avec lucidité, vous voyez bien que le patron et vos collègues comptiez sur vous. Même si le boulot est difficile et que tout ne va pas bien entre vous, c’était votre responsabilité.

6 – PALLIER

Vous cherchez à remédier au problème de façon provisoire. Vous ne résolvez le problème que cette fois-là en faisant bonne figure auprès de vos collègues alors qu’ils vous font systématiquement ce reproche depuis plusieurs années.

7 – ANALYSER

Au contraire, vous essayez d’analyser et de comprendre les causes du problème pour l’éliminer définitivement. Vous vous rendez compte par exemple que vous ne notez jamais ce que les autres vous disent ou qu’il y a des problèmes de communication au sein de votre équipe. Les agendas, les carnets d’informations, sont en effet mal répartis sur votre bureau.

8 – IMAGINER

C’est l’étape la plus cruciale : vous cherchez activement des solutions et vous les proposez aux autres afin de corriger les dysfonctionnements. Vous prenez des initiatives personnelles et cela fait plaisir à voir.
Par exemple, vous vous achetez un calepin, vous proposez à vos collègues des petits rituels pour améliorer la communication, vous suggérez de prendre 2 minutes chaque jour pour parler au sujet du compte-rendu hebdomadaire…


Là, vos comportements sont constructifs et aident à résoudre le problème.


L’ÉCHELLE DES COMPORTEMENTS : EN CAS DE DISCORDE, PENSEZ DONC À CET OUTIL !

L’échelle des comportements met en évidence deux grands types de comportements : les comportements orientés sur les problèmes et les comportements orientés sur les solutions.

À travers cette échelle graduée, on voit bien le chemin à parcourir pour passer d’un comportement négatif à un comportement positif. Plus on monte, plus on se dirige vers la solution du problème avec son interlocuteur.

Cet outil d’échelle des comportements est très utile car quand on est bloqué dans un conflit avec une personne, les émotions peuvent générer des tensions et biaiser les rapports humains. Avec ce schéma, ça aide à prendre du recul et à adopter un comportement plus adapté pour surmonter un problème relationnel.
D’ailleurs, n’hésitez pas à partager l’outil avec l’un de vos amis ou collègues si une discorde arrive, cela peut leur faire réfléchir en leur faisant prendre conscience de leur « comportement bloquant ».

Pour apprendre à communiquer de façon saine et adaptée, je vous rappelle enfin qu’il y a la méthode de la communication non violente et la méthode Gordon. Pour plus d’infos, je vous invite à consulter les Outils d’affirmation de soi et de gestion des émotions dans notre rubrique Outils en ligne.

 

Si cet article t'a plu, n'hésite pas à le partager ou à écrire un commentaire ci-dessous. Cela me fera vraiment plaisir ! ;-)

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour,
    C’est vraiment très intéressant «L’échelle des comportements» et simple à comprendre en plus!
    Bien entendu, ce n’est pas toujours simple à appliquer.
    Il est souhaitable d’entretenir nos relations au même titre que notre lieu de vie.
    C’est-à-dire qu’il faut enlever la «poussière» régulièrement (irritants, malaises, frustrations) en dialoguant avec la personne pour trouver une solution qui convient à chacun.
    Bien souvent cette façon de faire n’est pas mis en pratique dans nos relations.
    Sinon il y a une accumulation qui devient avec le temps très difficile à gérer, surtout quand il y a une relation de pouvoir (ce qui est souvent le cas!).
    La rupture devient souvent inévitable…
    Guy
    Montréal

  2. Bonjour,

    Oui très bon article sur lequel on peut tous s’appuyer!

    Cela me fait penser aussi que jusqu’à maintenant je mettais souvent les problèmes de communication uniquement sur mon dos mais c’est dans les deux sens donc oui il faut appréhender et analyser pour mieux comprendre la situation et trouver les nouveaux comportements, techniques à utiliser pour soi même mais aussi voir comment on interagit avec les autres suivant ce que l’on a compris.

    J’ai souvent pensé que la communication est un art : ). Et oui, ce schéma montre que c’est à notre portée. Ça va m’aider à changer ma vision des choses par rapport aux problèmes relationnels. Il est très bien ce schéma illustré : )

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Fermer le menu
Close