👉 Tu te sens en décalage avec les autres, tu ne sais parfois pas quoi dire et tu cherches des solutions pour savoir créer un lien plus facilement avec les autres.
👉 Tu sens que le manque de confiance t’empêche de te réaliser pleinement et tu veux dire stop aux pensées limitantes.
👉 Tu considères que savoir qui tu es vraiment est obligatoire et tout part de là pour réussir à trouver les bonnes personnes et sa place dans la société.
Dans ce cas, sois le bienvenu ! Mon équipe et moi-même avons créé 40 outils en ligne qui ont pour but de provoquer ce fameux déclic. N’oublie pas de prendre quelques minutes pour visiter nos rubriques phares Outils en ligne & Ebooks en cliquant dessus.

interpreter ses reves

Cet article invité a été rédigé par Virginie, une lectrice hypersensible du blog, passionnée d’introspection et des rêves. Elle a choisi de partager son analyse de ses rêves avec des exemples très concrets et parlants.

J’ai trouvé passionnant ses textes, racontés avec authenticité et sans pudeur, et je me suis dit que ça valait le coup de publier plusieurs extraits car ils pourraient intéresser les plus curieux d’entre vous et les mordus d’introspection et de psychanalyse.

Á partir d’exemples de ses rêves les plus personnels, Virginie va tenter à chaque fois de les interpréter, tel Freud à son époque ;-) , en s’inspirant du dictionnaire psychanalytique en ligne des images et symboles du rêve : http://tristan-moir.fr/dictionnaire-des-reves/

ANALYSE DE MES RÊVES LES PLUS FRÉQUENTS

LES RÊVES AU SUJET DE MON ÉCOLE

Au cours de ma vie, j’ai fait énormément de rêves où je retournais subitement en classe, au collège.

Aujourd’hui, adulte de 32 ans, j’en fais moins de ces rêves mais ça m’arrive quelques fois de temps en temps.

– Souvent dans mes rêves, je suis adulte et je retourne en classe le plus fréquemment avec deux profs qui ont marqué mon adolescence par leur caractère strict et envers qui j’ai eu de la rancune, car ils ont déjà eu des mots durs avec moi qui me sont restés en travers de la gorge.

– D’autres fois, je fais des rêves où je retourne en classe avec des camarades de primaire, collège ou lycée que je n’appréciais pas plus que ça (car j’étais souvent sujette aux moqueries, et c’est d’ailleurs les humiliations du collège qui m’ont rendu phobique sociale et complexée).

– Ou encore des rêves où je suis en train de passer un examen scolaire, et j’ai la sensation de ne pas réussir à avancer, de lutter, avec la crainte de ne pas réussir à terminer à temps.

=> Symbolique du dictionnaire et significations :

École : Si nous sommes dans une classe, au milieu d’un cours dont le sens nous échappe totalement, ce rêve indique que nous n’arrivons pas à intégrer des éléments de la vie actuelle. La cause vient d’une immaturité qui nous fait refuser l’état adulte. De façon sommaire, ce blocage est dû à une leçon apprise, mais qui n’est pas encore comprise. Tant que nous ne l’aurons pas « digérée », nous serons incapables d’assimiler de nouvelles connaissances.

Examens : Les rêves d’examens sont souvent très angoissants. Ils symbolisent les nécessaires étapes, les passages réussis ou échoués de l’existence. Ce type de rêve peut survenir à chaque changement de mode de vie, qu’il s’agisse d’un changement professionnel (un nouvel emploi), familial (mariage, enfant) ou social (intégration dans une nouvelle couche sociale). Une rencontre avec une personne jugée comme très importante peut être assimilée à un examen.

La fuite ou la peur d’un examen est révélateur d’un refus de changement, de transformation ou de la crainte du jugement des autres.

MES RÊVES ÉTRANGES DE PERTE DE DENTS

J’ai souvent fait ce genre de rêve, en particulier durant mon adolescence. Bien moins aujourd’hui, mais ça m’arrive encore.

Comme je complexe sur ma dentition, peut-être que cela a un lien…

Étant petite, je suis aussi tombée plusieurs fois sur une dent de devant et peut-être que cela m’a marqué, je suppose ? Plusieurs fois, la dent a été cassée et a miraculeusement repoussé.

=> Symbolique du dictionnaire et significations :

  • Dents :

Voici un des symboles dont chacun de nous a déjà rêvé au moins une fois. Ces rêves sont ceux qui marquent le plus la mémoire tellement ils laissent une impression pénible, angoissante et désagréable. Ils se produisent aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Le plus souvent, les dents se déchaussent, sont abîmées, deviennent friables, nous restent entre les doigts ou tombent toutes seules. Le réveil est soulageant, mais il subsiste une certaine appréhension.

[…] Par contre, cette angoisse et ce sentiment morbide sont fondés sur une réalité précise. Ces rêves sont liés à une perte de vitalité, une perte d’énergie. Ils sont symptomatiques d’une grande fatigue, d’un état de faiblesse et de vulnérabilité. Il est important d’être à l’écoute de ce type de rêves et de chercher les causes de cette faiblesse perçue comme une mise en danger par le psychisme. Cette perte de vitalité est appréhendée comme une perte de vie. Heureusement, après chaque mort symbolique, il y a une renaissance et le rêveur averti va avoir accès à une nouvelle vitalité.

Dans une interprétation de rêve sur la radio, un auditeur qui perdait ses dents a évoqué le fait qu’il pourrait être un perd dents. Ce sens de perdant rebondit parfaitement avec de celui de la perte de vitalité. En effet, à ce moment-là, nous ne sommes certainement pas au mieux de notre forme pour être un gagnant.

MES RÊVES ÉROTIQUES OU DE FLIRTS

Je me souviens à partir de la vingtaine d’avoir fait de temps en temps des rêves de préliminaires sexuels avec des mecs qui dans la vraie vie ne m’attiraient pas spécialement, voire pas du tout.

J’ai aussi parfois rêvé de flirts avec des mecs qui me plaisaient (malheureusement cela m’est arrivé beaucoup plus rarement !), mais au fond de moi je savais pertinemment que ce n’était qu’un rêve, car trop beau pour être vrai ! Ou encore je craignais que le mec ne m’aime pas, qu’il soit là juste pour tirer son coup par dépit.

Donc dans chaque rêve érotique que j’ai fait, je n’ai jamais eu vraiment la sensation de prendre du plaisir et j’ai très souvent des pensées parasites.

Il n’y a quasi jamais de pénétration, souvent un événement fait que ça ne peut pas aller plus loin. Je sais qu’il y a des préliminaires, pourtant bizarrement je n’ai pas le souvenir de voir ni de toucher le sexe de chaque mec.

Depuis plusieurs mois, je fais de plus en plus de rêves de ce genre (en particulier avec des mecs que je n’apprécie pas ou qui ne m’attirent pas).

Depuis 3 semaines, j’ai toutefois rêvé deux fois de flirts avec des mecs qui me plaisaient plutôt bien (enfin surtout un). Et dans ces deux rêves, cette fois-ci je ne me prenais pas la tête, je les aimais bien sans être non plus dans un « one itis », et on s’amusait bien. Je crois que c’est une des seule fois de ma vie que j’ai rêvé que je peux plaire à des mecs qui me plaisent ! Est-ce une nouvelle étape de vie ?

=> Symbolique du dictionnaire et significations :

  • Sexe :

Les rêves où le sexe est perçu comme tel sont très rares. Le vagin ou le phallus se dissimulent souvent sous une autre forme. […]

  • Amour :

[…] Le deuxième sens est légèrement différent si la personne du rêve est une connaissance et que nous sommes surpris de la complicité et de l’intimité qui nous unit alors qu’elle ne nous attire pas forcément dans la réalité et parfois même, elle nous irrite un peu. C’est que nous avons reconnu en elle des défauts et des qualités qui nous sont personnels. Cette résonance nous l’avons sentie inconsciemment chez cette personne. Elle correspond à une facette importante de notre personnalité, facette que nous censurions, d’où parfois ce sentiment d’antipathie face à elle, sentiment qui se transforme en amour dans le rêve. Ces rêves sont tellement prégnants qu’ils nous poursuivent au réveil et, quand nous rencontrons la personne concernée, notre regard est différent, presque convaincu d’avoir partagé un moment avec cette personne, alors qu’elle reste dans l’ignorance de ce rêve.

Dans ce type de rêve, si l’érotisme et les sens sont exacerbés, il n’y a pas pénétration. C’est un climat sensuel et amoureux, un paroxysme. […]

D’AUTRES RÊVES ET EXPÉRIENCES AUSSI À ANALYSER

« RÊVES ÉVEILLÉS » APRÈS PRISE D’UN CHAMPIGNON HALLUCINOGÈNE

Contexte réel : Lors d’un voyage à Amsterdam, lorsque j’avais 27 ans, très curieuse, j’avais tenu à tester les effets d’un « champignon magique » pour voir l’effet que cela faisait et éventuellement perdre ma peur sociale et me lâcher !

Finalement le champignon n’a pas bien digéré, et je me suis sentie plus déprimée que joyeuse.

J’ai eu ces visions étranges et effets que je vais tenter de vous décrire :

Sensations corporelles :

– Chaud et froid, tremblements, nausée puis vomissement…

– Léger fourmillement, faiblesse, sensation de lourdeur quand je marche

– Pupilles dilatées

– Visage rouge

– J’ai entendu un son « cosmique » et incompréhensible lorsqu’une amie m’a parlé au téléphone

– Lorsqu’on me parlait à un moment j’entendais de manière sourde comme si j’étais sous une cloche de verre

Visions :

– J’ai vu des gens dans le couloir de l’hôtel monter les escaliers à genoux et un des mecs me faire coucou de la main en souriant… (je suis incapable de savoir si j’ai rêvé ou pas)

– Quand je fixe un point, je vois des vagues de l’image ou j’ai une vision de kaléidoscope fixant le carrelage, les visages deviennent déformés, ridés, une amie me fait légèrement peur car en la fixant je la voyais sous les traits d’une sorcière avec un air méchant.

– En me fixant dans le miroir, je me vois me transformer en elfe avec des oreilles pointues et qui porte un maquillage d’indien sur le visage.

– En allant au lit, je crois que l’effet du champignon est fini, pourtant en fermant les yeux, des images colorées n’arrêtent pas de défiler devant mes yeux sans arrêt durant un bon moment : en gros des images psychédéliques, arc en ciel, champignons décorés de manière plus ou moins complexes, symbole peace and love, tête de hippie, totem indien d’oiseau, fleurs, papillons, fumée, planètes, étoiles, flocon de neige étoilé, spirale d’escargot, femme avec cheveux très longs et robe longue, image du clip des Beatles « Lucy in the sky with diamond » (où un des beatles va sur un nuage et voit une femme, sorte de déesse devant un arc en ciel psychédélique rouge, rose et jaune…

Sensations psychologiques :

– Sensation d’être seule au milieu de mes amis, légère paranoïa et tristesse de voir d’un côté un couple d’amis (qui avait eux aussi pris un champignon) se taper des trips entre eux, et de l’autre côté, de voir les deux autres amis (qui n’ont pas pris de champignon) nous regarder avec un air dédaigneux et moqueur comme si on était bêtes.

=> Peur du regard de mes proches et jalousie vis à vis du couple qui s’amusait bien sans moi

– Je parle un peu plus que d’habitude (cependant pas des masses).

– Par contre, je me fous du regard des inconnus en fixant intensément dans les yeux de ceux que je croise dans la rue, et en pensant avec surprise que sortir dans la rue dans un déguisement ridicule ne me dérangerait pas du tout.

– Difficultés à réfléchir, à me concentrer pour mener une conversation.

=> C’est une de mes grandes craintes réelles et je crois que la prise de champignon l’a véritablement accentué. Tout comme celle de me sentir seule au milieu de mes amis d’ailleurs. Cela me renvoie à mes problèmes de timidité et de comparaison avec les autres.

– Quelquefois, perte de la notion du temps.

– Rires (un peu, même si bien moins que mon couple d’amis).

DES RÊVES D’ACCOUCHEMENT ALORS QUE JE NE SUIS PAS ENCEINTE

Mon rêve : Je suis subitement enceinte mais je ne m’en rends compte qu’au dernier moment lors de l’accouchement. Je n’ai pas le temps d’aller à la maternité, j’accouche seule dans ma chambre. Je ne souffre presque pas car en 30 secondes, le bébé est sorti !

Finalement, le bébé s’avère n’être qu’une petite poupée, puis un chaton…

Ma mère est là avant que j’accouche seule, et mes deux parents sont présents dans le rêve après l’accouchement.

Je me demande au fond de moi qui est le père de ce bébé. Pendant une seconde, il me vient à l’esprit que ça pourrait bien être Nicolas (un ancien « sex friend ») et j’espère que ce n’est pas le cas.

A la fin du rêve, je suis à la fois contente et mécontente de cet événement car avoir ce bébé à m’occuper signifie perdre ma liberté de vie et avoir moins de chance de trouver un copain…

=> Symbolique du dictionnaire et significations :

– Accouchement, naissance :
Régénération, vitalité, création, maturité.
La venue au monde d’un enfant symbolise une renaissance, une
régénération interne. C’est un nouvel aspect de la personnalité qui est en train d’apparaître. C’est aussi pour le rêveur le passage à l’état adulte, le moment pour lui de s’occuper de cet enfant qu’il porte en lui et qu’il faut préserver.
[…] le plus souvent, ils correspondent à un phénomène d’évolution intérieure extrêmement positif. Accoucher, c’est mettre à jour, faire sortir ou apparaître un aspect de soi, un projet. C’est le processus normal de tout travail, de toute création arrivée à son terme.
Il faut faire sortir de soi ce qui est viable, ce qui peut avoir une vie autonome et profitable pour soi et les autres.
– Poupée :
Passivité, apparence, incapacité d’agir, immaturité, angoisse.
La poupée appartient à un univers enfantin et féminin. Son symbolisme est proche de celui de la marionnette. Elle représente
l’enfant soumis au caprice de celui de ses parents, plus spécifiquement à celui de sa mère. Ce conditionnement situe la rêveuse à un stade arrêté de son évolution.
[…]
Il est important de pouvoir verbaliser, de parler à votre mère ou à une tierce personne, de vous libérer pour pouvoir exprimer votre personnalité.

=> Mon interprétation de mes rêves :

Il est intéressant de voir le contraste entre l’envie de renaissance, et la peur d’avancer vis à vis du regard de mes parents. Avancer donc sans craindre leur regard… mais plus facile à dire qu’à faire.

SONGES ÉVEILLÉS : VIERGE MARIE + BÊTES ÉTRANGES

… qui ouvrent la bouche montrant leurs dents et sortant leur langue en forme de fleur

Contexte réel : après avoir pris de l’armoise (plante qui visiblement favoriserait les rêves intenses), avant de m’endormir, alors que j’étais encore éveillée (ou en tout début de sommeil ?), j’ai vu des images défiler, voici celles dont je me souviens :

– 1ère image : le visage de la vierge Marie peint, vu deux fois en intercalé avec d’autres images.

(Avec le recul, je me souviens que c’est exactement le même visage que celui du cadre que mes parents avaient accroché dans ma chambre à ma naissance, un cadre représentant la vierge portant Jésus.)

=> Mon interprétation de mes rêves :

Virginité, honnêteté, humanisme ?

Ce tableau, un cadeau de baptême, que ma mère a choisi de mettre dans ma chambre, et dont la vision revient tout à coup à moi des années plus tard (alors que cela fait 15 ans que je l’ai enlevé du mur !), peut-être m’a t-il incité depuis ma plus tendre enfance à être sage comme la vierge, à être un modèle comme elle ? Peut-être que j’ai peur du regard de mes parents à cause de ça ? Que je me sens obligée d’être gentille et sage ( = ne pas m’affirmer) à cause de ça ???

=> Interprétation d’un site :

Rêver de la vierge Marie est le symbole de l’amour désintéressé, de la miséricorde, de l’unité spirituelle et de la mère immaculée. ( source : http://interpretation-reve.fr/dictionnaire-reve-V/vierge.htm )

– 2ème image : un dessin représentant une sorte de monstre, sous forme de tronc psychédélique de couleur marron composé de yeux ronds avec des cils et surtout de bouches ouvertes avec des dents assez pointues, et tout à coup, des fleurs roses sortent de ces bouches, en guise de langue je crois ?

Après cette vision, j’ai à nouveau vu le visage de la vierge Marie (décrit au-dessus).

=> Mon interprétation de mes rêves :

Bouches agressives = violence / Fleurs = paix ?

On dirait que les fleurs apparaissent pour atténuer la vision de cette bête/monstre étrange.

=> Symbolique du dictionnaire et significations :

  • Bouche :

La bouche est une ouverture de l’intérieur vers l’extérieur et de l’extérieur vers l’intérieur. Son symbolisme est teinté de sexualité. La bouche elle-même symbolise le sexe féminin, et la langue (dans mon cas les fleurs roses), le sexe masculin. Tirer la langue est souvent perçu comme un geste obscène.

Si vous rêvez de bouche menaçante, ce rêve exprime votre peur du sexe féminin et des relations sexuelles, peur du fameux vagin denté.

  • Fleur :

Par leur grâce, leur éclat, leur beauté et leur parfum, elles symbolisent l’univers féminin et sa fonction.

Dans la réalité, la fleur est un organe sexuel. La presque totalité des plantes se reproduisent grâce à elle. Ce sens est très important dans les rêves. La fleur est le prélude à l’amour. Elle est attractive et sensuelle. Une fleur seule symbolise lesexe féminin d’où jaillit la vie. Dans ce cas, le rêve aura toujours une signification sexuelle et amoureuse.

Si la fleur n’est pas identifiée, la couleur et le nombre de ses pétales sont très importants pour la lecture du rêve.

  • Rose (couleur des fleurs) :

Le rose est la couleur du rêve, de l’énergie psychique. Les rêves où domine cette couleur représentent la conscience aiguë et la reconnaissance de cette énergie. Le rêveur est en mesure d’utiliser les messages de son inconscient, de participer au processus d’évolution naturel du rêve et d’accepter cette transformation passive/active.

Le rose est aussi la couleur de la chair, de la matrice, du ventre originel. Dans certains rêves, la couleur rose évoque le processus d’incarnation, le passage de l’âme dans un corps de chair. Le rose symbolise la naissance, mais aussi la renaissance. […]

Le rose est toujours lié à l’univers féminin.

  • Monstre ou figure de bête étrange

Souvenirs pénibles, déformation de la réalité.

Un adulte qui continue de rêver de monstre n’a pas intégré ce processus en lui. Il refuse de voir la réalité telle qu’elle est, de grandir psychiquement. Il censure encore des souvenirs pénibles de son enfance qui se rappellent à lui dans des cauchemars répétitifs.

  • Marron (couleur du « monstre »/tronc psychédélique)

Cette couleur est celle de la terre et des matières fécales. Ce qu’il décrit est impropre à la consommation. Il n’a donc pas de sens positif direct. Mais le marron contient un principe vital et énergétique. Cette couleur est révélatrice de choses en latence, d’événements fructueux à venir, d’une énergie personnelle arrivée à maturité. Dans le processus alchimique, le marron est la couleur qui suit le noir. Elle symbolise la transformation commencée, la gestation de l’ombre vers la lumière.

=> Mon interprétation de mes rêves :

Si j’en crois ce dictionnaire, alors on peut avoir ces hypothèses :

– Bouche : sexe féminin

– Langue : sexe masculin

– Fleur (symbolisant la langue dans mon rêve) : sexe féminin

– Couleur rose : féminin

Il est amusant de voir que les langues de cette bête étrange (ici les fleurs) représentent à la fois le sexe masculin (langue) et à la fois le sexe féminin (fleur et couleur rose) !

Aurais-je tendance à vouloir associer le sexe de l’homme à celui de la femme ( = dévirilisation de l’homme) pour atténuer ma peur ?

– Monstre : symbolisant le refus de grandir = refus d’être une femme ? Car inconsciemment je veux être comme la vierge Marie ?

– Marron : ma prise de conscience de ma passivité/latence, sur ce que je dois faire pour avancer ?

– Bouche ouverte avec des dents assez pointues : peur des relations sexuelles ? Ou bien représente-t-il le fait que je me mette sur la défensive vis à vis des hommes ?

=> Ma conclusion sur ces deux images :

Il est plutôt « amusant » de voir que ces images intercalées de la vierge Marie et du tronc avec bouches édentées et fleurs, l’une derrière l’autre représentent deux opposés :

– l’une la virginité, l’amour désintéressé

– l’autre le sexe (ou la peur du sexe ?) donc l’amour « intéressé » !

IMAGES DE COUPURE AU RASOIR

Contexte réel : Vers l’âge de 30 ans, juste après avoir lu sur Internet un article sur l’individuation de Jung, j’ai fait ce rêve étrange :

Mon rêve : C’est un rêve parallèle où je suis en train de réfléchir sur mon identité pour aller vers mon individuation. Et en même temps, je me visualise en intercalé en train de m’épiler les aisselles avec un rasoir, où je me coupe involontairement et le sang coule sous mes bras. Je n’ai pas mal par contre.

=> Symbolique du dictionnaire et des significations :

  • Coupure :

Comme la blessure, la coupure est la marque apparente d’unedouleur intérieure. Contrairement à la cicatrice, cette douleur est récente. La localisation de la coupure permet de découvrir un point vulnérable, un endroit d’où fuient les énergies. […]

  • Sang :

La perte de sang symbolise une perte d’énergie, de force ou de vitalité. L’endroit d’où s’écoule le sang précise quelle est l’origine de cette faiblesse.

  • Rêver voir une aisselle dans votre rêve :

Cela représente vos liens sociaux et vos relations avec les autres

(source : http://www.signification-reve.com/lettres/a/aisselles.html )

=> Mon interprétation de mon rêve :

Ce que je sais, c’est que ma recherche d’individuation me préoccupe et qu’elle sera dure et éprouvante à atteindre.

Je ne sais pas si je dois croire cette interprétation sur la douleur des relations sociales, mais je veux bien la croire tellement ça me correspond !

individuation reves
L’individuation de Jung

=> Interprétation d’un internaute :

Pour ce rêve dont vous dites que vous réfléchissez au sens de votre vie, le rasage peut être une façon de se « lisser », c’est-à-dire de supprimer d’éventuelles imperfections que vous avez peut-être l’impression d’avoir. Le sang symbolise en général l’énergie vitale ; le fait d’en perdre beaucoup peut signifier que vous avez des blessures psychologiques que vous avez du mal à admettre et que vous avez peut-être refoulées.

RÊVES DE MOI EN JEUNE HOMME

Dans ce rêve étrange, je suis parfois un homme et parfois je redeviens moi-même.

Sous la forme d’un homme, un jeune de banlieue, je me situe à la fenêtre de mon ancienne chambre de jeunesse chez mes parents, je tire au pistolet sur des ennemis (eux aussi des jeunes de banlieue), qui me tirent eux aussi dessus.

A la fin, je n’ai plus de munition, il me reste une dynamite et je l’allume pour leur jeter dessus. Mais comme je suis assez éloignée d’eux je ne vise pas assez loin et je loupe un peu ma cible, cependant j’espère que l’exposition va quand même les atteindre.

Je me sauve, et j’entends l’explosion. Je me souviens prendre un certain plaisir comme un jeu à l’utilisation de ces armes.

C’est la fin des cours et je sors du collège ZEP de mon adolescence (je ne suis plus un mec je suis sous ma forme normale), je sors des cours mais cependant je suis une adulte dans le rêve. Je suis au milieu des élèves avec un seau et une serpillière à la main, et je me fous complètement du regard des autres.

J’ai une vieille Fiat 500 garée sur une sorte de toit dans la cour de récré et elle est en panne.

Un mec en blouson de cuir (une sorte de bogosse « rebelle » des années 70, un sosie de John Travolta ou lui-même en personne ?) vient me dépanner. C’est en fait le chef de mon clan ennemi, le clan sur qui j’ai tiré au pistolet et à la dynamite. Seulement lui il ne sait pas que c’est moi leur ennemi. Et il veut me dépanner pour ma panne de voiture. En le voyant je ressens de l’attirance, mais aussi à la fois un malaise de ce secret qu’on est ennemi et que lui ne connaît pas.

=> Mon interprétation de mes rêves :

Rarement fait un rêve aussi intriguant !

Il est intéressant de voir que lorsque j’utilise des armes, je suis sous la forme d’un mec (jeune de banlieue), et lorsque je porte un seau et une serpillière, et me fait dépanner ma voiture par un « rebelle », je suis tout à coup sous la forme d’une fille (moi-même).

=> Image de l’homme viril sous sa forme violente

Puis image de moi, femme, transportant un seau et une serpillière, la femme sous sa forme de « boniche » juste bonne à faire le ménage (et pourtant je semble assumer ici) et qui se fait dépanner de sa panne de voiture par un homme.

Ces aspects représentent en fait pour moi le pire du côté masculin (violence) et le pire du côté féminin (soumission) !

Les années de collège sont une des pires périodes de ma vie où je me suis sentie humiliée et il est amusant de voir que je m’y balade avec un seau et une serpillière en me foutant du regard des autres, car dans le réel et à l’adolescence lorsque j’y étais, j’aurais eu vraiment honte.

=> Envie de me foutre du regard des autres dans ma condition de femme ?

Pour le mec en blouson noir :

Je fais une sorte de fantasme, de nostalgie sur les années 60-70 (la période hippie, la révolution sexuelle, égalité des sexes, période de l’espoir d’un monde meilleur). Je ressens une sorte de « nostalgie » pour les objets de cette époque (notamment la Fiat 500) et une sorte de fantasme pour ses « rebelles » en blouson noir. A y réfléchir, je crois qu’en fait je les trouve à la fois plus virils, moins efféminés que les mecs de l’époque actuelle. Et aussi à priori moins violents et plus classes que les « rebelles »/ hommes virils actuels, violents, agressifs (qui se baladant en survêt et capuche pas classe du tout).

Rêves très intrigants sur lequel je compte encore continuer à me pencher…

Contexte du mois : des amis m’ont fait prendre conscience que j’étais plus intelligente que je ne le pensais. Et j’imagine que cela m’a donné un peu plus confiance en moi dans mes rêves puisque ce mois-ci, j’ai fait deux rêves de flirts avec des mecs qui me plaisaient pas mal et où l’on s’amusait bien !

RÊVES ÉROTIQUES ET FLIRTS

Contexte réel : il y a quelques semaines dans la rue, un jeune homme très charmant m’a demandé son chemin et nous avons pris le bus ensemble. J’ai rarement vu quelqu’un d’aussi sympa sur Paris, il était adorable avec tout le monde au point de dérider les parisiens. Cela m’a fait un bien énorme de rencontrer ce genre de personnalité et je me suis dit que c’était un mec comme ça que je voudrais.

Mon rêve : Je suis dans une collectivité (une sorte d’auberge de jeunesse). Tous les soirs, je dors dans un lit pour deux personnes avec ce mec dans un dortoir collectif. On est tous les deux contents de se retrouver tous les soirs dans ce lit. On se prend dans les bras, on fait des petits trucs coquins et on se fout complètement que les autres du dortoir nous voit, c’est même plutôt amusant.

=> Mon interprétation de mes rêves :

Je crois que c’est une des très rares fois de ma vie (peut-être la première même) où je me rêve en train de flirter, sans me poser de questions, en m’amusant bien avec un mec qui me plaît.

Est-ce lié au fait que l’on m’a dit récemment que j’avais un tas de qualités à développer, que je valais bien mieux que la moyenne ?

Le fait d’être dans le même lit au milieu d’un dortoir commun, j’imagine que cela signifie que j’ai très envie au fond de moi de vivre la vie en me foutant du regard des autres.

DÉCLIC SUR MES DESSINS SYMBOLISANT EN FAIT DES MANDALAS

Contexte réel : aujourd’hui en faisant le ménage, j’ai aspiré une araignée en train d’hiberner dans son cocon dans ma chambre car je trouve ça dégueulasse. D’habitude par respect pour l’araignée je ne lui fais pas de mal, je la relâche dehors, mais là j’ai eu la flemme, et mine de rien cela me peine. Ensuite en continuant mon rangement je suis aussi retombée sur un dessin que j’avais fait d’une araignée dans sa toile. Les toiles sont des figures qui me fascinent et j’en ai souvent dessiné et je continue parfois de le faire lorsque je griffonne un bout de papier au hasard sans trop réfléchir à ce que je fais.

Un déclic :

Cette nuit, j’ai senti que je faisais plusieurs rêves et je me suis réveillée plusieurs fois en essayant de m’en souvenir tout en luttant contre le sommeil, mais impossible de m’en rappeler.

La seule chose dont je me souviens clairement c’est que je me suis réveillée à un moment avec une sorte de déclic qui m’annonçait que les toiles d’araignée sont en fait les mandalas dont Jung parle.

=> Mon interprétation de mes rêves :

En plus des toiles d’araignée, j »aime aussi griffonner des fleurs symétriques et des coquilles d’escargots et je me rends compte en fait que ce sont aussi des mandalas.

Pourquoi ai-je eu cette « révélation » en pleine nuit au point de me réveiller ? Mystère…

=> Symbolique du dictionnaire et significations :

– Mandala :

[…] Les rêves qui suggèrent le mandala sont toujours de grands rêves. Le mandala représente le centre du soi, le centre sacré intérieur, c’est-à-dire la capacité que possède le rêveur à se recentrer, à se connecter avec sa véritable dimension. Dans la perspective jungienne, c’est l’accomplissement du processus d’individuation, le moment où l’individu est capable de se développer psychiquement selon son propre modèle. Sans référence extérieure, il peut entrer en communication avec sa voix ou son guide intérieur pour achever son évolution positive. […]

– Toile d’araignée :

Amour maternel engluant, passé, lien emprisonnant, beauté cosmique, illusion.

Dans certains rêves, nous pouvons être face à une toile d’araignée sans que celle qui l’a bâtie soit présente. Cette toile symbolise les sentiments, les liens, qui relient la personne à son passé et à sa mère. La toile est une représentation de l’amour engluant dans lequel le rêveur se débat. Cet amour qui l’emprisonne encore aujourd’hui empêche la progression de l’individu, l’évolution normale de la personnalité.

L’absence de l’araignée indique cependant un détachement et un recul de ce lien très fort mère/enfant. Le problème personnel est résolu, l’individu est devenu adulte et autonome. Mais son psychisme reste fortement marqué par un sentiment douloureux. Il ne s’est pas complètement défait de comportements issus de cette relation. Mais s’il parvient à sortir de cette toile/labyrinthe ou à couper les fils qui le retiennent, cette libération vient de se faire, une angoisse fondamentale vient de disparaître.

La toile peut prendre des formes différentes, être symbolisée par un entrelacs de cordes nouées de façon géométrique ou être d’une taille gigantesque, magnifique. Dans cette dernière vision, le sens du rêve est plus un émerveillement. La toile symbolise alors la création cosmique et l’illusion. C’est la pensée qui est créatrice. L’énergie psychique engendre les images d’une beauté fragile et éphémère, celles du monde. Le jour les fait naître et la nuit les détruit. L’araignée représente alors la grande tisseuse, et sa toile, l’illusion dans laquelle vient se prendre le psychisme ignorant. C’est la Maya.

PS : Pour continuer à lire, tu peux consulter mon Sommaire de tous les articles du blog ou découvrir ma jolie liste des Outils en ligne pour s'améliorer. Si cet article t'a plu, pense à laisser un commentaire ou à le partager sur tes réseaux sociaux ! 😉

Laisser un commentaire