«

»

La séduction quand on est de caractère introverti, réfléchi, sensible

J’ai remarqué cette semaine que j’avais écrit très peu d’articles encore sur la séduction pour les timides alors que je suis à chaque fois étonné d’apprendre que près de 70 % des requêtes de recherche qui arrivent sur mon blog sont à propos de la timidité amoureuse ! Ma rubrique la plus visitée, loin devant toutes les autres.
Sur le Web, il existe déjà des millions d’articles sur la séduction et qui prônent en gros les mêmes réponses pour avoir plus de succès dans les relations sociales et amoureuses : devenir quelqu’un de sociable, voire extraverti, être « fun et cool », sortir régulièrement, se faire un petit relooking, etc…

Je ne vais pas vous embêter avec ces conseils déjà lus et revisités maintes fois par des milliers d’internautes. Comme d’habitude, je vais aller à contre-courant et je vais parler de la séduction… mais lorsqu’on est de caractère naturel un être introverti, réfléchi, sensible, cérébral
Vaut-il mieux changer, voire enlever, ces traits de caractère lorsqu’on veut avoir plus de succès avec les femmes ? Ou au contraire, les assumer ? Comment arriver à séduire quand on se trouve trop coincé ou sérieux ? Voilà les thèmes qui vont nous intéresser dans cet article. 😉


LE FANTASME DE TOUS LES TIMIDES À DEVENIR EXTRAVERTI : DU BON SENS OU DU CONTRE-SENS ?

À lire la très grande majorité des articles sur la séduction et les avis des uns et des autres, on aurait tendance à croire que tous ces traits de caractère sont des handicaps pour plaire au sexe opposé : gentil, introverti, réservé, sensible, sérieux, cérébral, empathique, etc… Qu’il est même préférable de les changer, de les atténuer, voire de les enlever ! 

Je remarque qu’un grand nombre de gens timides et introvertis nourrissent ce fantasme permanent de façonner leur personnalité à l’image d’une personnalité extravertie, « cool et fun », qui ne se prend pas au sérieux, etc… Comme un but à atteindre à tout prix pour devenir quelqu’un de – séduisant – et avoir du succès dans les relations amicales et amoureuses. 

Quand on a ce sentiment constant d’inadéquation à la société, c’est humain de vouloir se changer pour s’adapter aux autres. Or peut-on vraiment tout changer de son caractère naturel ? Je suis ce que la nature et l’éducation m’ont fait. Dois-je renier ma personnalité profonde au détriment d’une toute autre ? 

Songeons à quelques personnalités : le célèbre présentateur télé du Grand Journal Michel Denisot, connu pour son caractère excessivement sérieux et austère, concis dans ses réponses, qui « ne se lâche jamais » sur les plateaux, alors qu’il est à la tête d’une des émissions les plus divertissantes et people du PAF. Zidane, le footballeur de légende que l’on sait toujours sur la réserve, timide en public, faisant rarement des enchaînements de longues phrases. Le très très sensible écrivain Jean-Jacques Rousseau qui avait un caractère assez féminin et fragile, vouant jusqu’à la fin de sa vie un culte à la solitude. L’essayiste et chroniqueur Eric Zemmour, une personnalité psychologique hyper cérébrale, ne pouvant jamais s’empêcher de passer au crible de ses analyses rationnelles le moindre fait dans l’actualité qui titille sa curiosité, et même la musique est vécue chez lui sous l’angle du rationnel.

Je suis sûr que nombre d’entre vous qui me lisez s’identifient au moins en partie à l’une de ces personnalités dans les caractéristiques citées. Imaginez Michel Denisot, Zidane, Rousseau, Zemmour se prenant pour ce qu’ils ne sont pas, qui développent une toute personnalité, qui « se la jouent cool et fun », etc…
Vous ne serez pas séduit et vous trouverez que ça sonne faux parce que l’image affichée n’est pas congruente avec l’image de la personnalité réelle. Il y aura comme un décalage pouvant au final créer un malaise. 

Voilà pourquoi le mieux à faire encore pour être en paix avec soi-même et avec le jugement des autres, c’est s’accepter et assumer qui on est. On peut moduler sa personnalité, mettre de temps en temps notre introversion entre parenthèses pour s’adapter en société, mais on ne peut pas renier définitivement notre nature profonde. Pour atteindre un sentiment de mieux-être, la plupart cherchent à désintégrer complètement ces traits de caractère introvertis alors qu’au fond, tout est une question de savoir-intégrer avec succès à travers le quotidien de nos relations interpersonnelles.

 

MON EXPÉRIENCE PERSONNELLE : L’INTROVERSION VUE COMME UN SIXIÈME SENS…

Les gens qui me connaissent très bien et qui m’ont vu évoluer savent que je suis de caractère naturel un garçon très sensible, gentil, empathique, anxieux, introverti, cérébral, sérieux, etc…
Je n’ai jamais rencontré une personne qui présentait tous ces traits de caractère aussi marqués et réunis dans une même personnalité que chez moi.

Mon côté « trop gentil et sensible » m’ont collé à la peau durant toute mon enfance et mon adolescence, sans compter mon caractère plus féminin que masculin. « Timide et trop anxieux », mes professeurs, mes collègues de boulot ou employeurs me le faisaient souvent remarquer. J’avais beau parfois feindre l’extraversion, voire la provocation, et pourtant j’étais déjà étiqueté par les autres avec l’une de ces caractéristiques !

Bref, tous ces traits de caractère ou « défauts » pour la plupart des gens, qui sont censés me désavantager dans mes relations ou dans la séduction, ne m’ont pourtant pas empêché de :

  • d’être populaire sur le net et à mon travail où je suis généralement très apprécié des gens : des internautes qui me lisent sur les forums de discussion, des collègues de boulot, des élèves qui se montrent toujours très enthousiastes et respectueux à mon égard, etc… 
  • d’avoir vécu quand même une dizaine de flirts et d’expériences amoureuses, voire une vingtaine si je compte tous les signes d’intérêt exprimés de manière explicite par les filles lors de mes rencontres… alors que j’avais perdu ma virginité à 24 ans !
  • d’être souvent le « leader » dans les sorties en groupe, celui qui anime et va vers tous les membres du groupe pour préserver l’ambiance. J’ai de la personnalité, de l’empathie. 


S’intéresser sincèrement aux autres
, c’est ce qui m’aide à chaque fois pour aller naturellement vers les autres et avoir du succès dans mes relations amicales ou amoureuses.

La sensibilité, l’introversion, la réserve, je ne les considère pas comme des traits de caractère de « second plan », ni des défauts. Pour moi, ils sont là. Je les assume. « C’est mon style. », j’ai même envie de dire.
Quand à mon travail, lors de la pause, j’ai envie de m’isoler pour lire un bouquin plutôt que d’aller prendre un café et discuter avec les autres employés, je le fais. Quand le week-end, je préfère rester chez moi pour écrire ou me plonger dans mes activités artistiques plutôt que d’aller faire la fête, je le fais. Quand on me trouve « trop réfléchi », je l’assume : « Oui, je le suis. 😉 » 

Je me sens bien dans ma peau parce que je ne me force plus à feindre ce que l’on attend de moi. Mon image privée et mon image publique sont congruentes : être plutôt que le paraître.
Quand on n’a pas le choix de se mêler aux autres et qu’il faille parler pour entretenir une conversation, je le fais pour préserver l’ambiance mais avec mes moyens, sans me forcer à feindre l’extraversion, sans renier ma personnalité profonde. Je m’adapte

En fait, l’introversion, la réserve, la gentillesse, la timidité ne sont pas des caractéristiques qui repoussent les gens. Ce qui est éliminatoire en revanche dans les interactions humaines, c’est lorsqu’on se montre complètement asocial : absence de communication, froideur, manque de sourire ou d’empathie, malaise, etc… Il y a une nuance !

Bien sûr, pour ma part, j’aurai toujours au fond de moi ce sentiment permanent d’inadéquation à la société, de différence, mais ce sentiment n’est plus un sentiment de honte, de malaise. Accepter qui on est, en être même fier, se sentir libre du regard des autres : c’est ma plus grande conquête dans mon développement personnel. 

 

SÉDUIRE EN ÉTANT INTROVERTI : NE PAS CHANGER SA PERSONNALITÉ MAIS TRAVAILLER SA COMMUNICABILITÉ.

On peut tout à fait séduire en étant quelqu’un de sensible, d’introverti, de réservé, de réfléchi…

Cela paraît inconcevable à beaucoup de gens et mon article va sans doute hérisser plus d’un. Pourtant, cette réalité est universelle et incontestable : des millions et des millions d’hommes partout dans le monde sont introvertis, réservés, cérébraux, sensibles, et ont des amis ou vivent en couple. Et ils sont heureux !

Dès que quelqu’un n’a pas de succès dans les relations sociales ou amoureuses, on accuse en premier sa personnalité d’être la source de tous les problèmes.

FAUX : En réalité, il ne s’agit pas d’un problème de personnalité, mais de communicabilité au niveau de son comportement social ou amoureux.

Entendez « problème de communicabilité instinctive » par un manque de communication sociale ou de communication sexuelle, deux concepts que j’emploie souvent sur le blog et que j’explique plus en détails dans les rubriques Timidité sociale et Timidité amoureuse. En bref :

  • Si vous êtes un introverti, réservé, sensible… mais que vous savez maîtriser votre communication sociale (entretenir une conversation, interagir avec les autres, extérioriser votre sourire et votre intérêt pour les autres, etc…), alors vous vous ferez des amis !
  • De même, si vous êtes un introverti, réservé, sensible… mais que vous savez maîtriser votre communication sexuelle (aborder et rassurer, extérioriser son intérêt sexué, faire des propositions verbales et successives pour conquérir votre dulcinée, etc…), alors vous vous ferez une copine !
     

COMMUNICATION INSTINCTIVE RÉUSSIE = INTERACTION RÉCIPROQUE. (Loi universelle)

Encore une fois : ce sont les aptitudes instinctives sociales ou amoureuses qu’il faut améliorer lorsque vous êtes une personne timide ou maladroite, et non pas la personnalité à changer.

Pour travailler la « communication sociale », quelques articles concrets ou outils utiles sur le blog :
Timidité sociale – Comment se faire des amis de Dale Carnegie – Surmonter sa timidité en s’intéressant sincèrement aux autres – Grille de conversation

Pour travailler la « communication sexuelle », quelques articles concrets ou outils utiles sur le blog :
Timidité amoureuse et 
le tout dernier outil de Plateforme : SOS-Aide à la communication sexuelle.

>>> Un outil concret qui devrait aider tous les hommes qui se sentent un peu « coincés » au cours d’une rencontre amoureuse et qui rencontrent énormément de difficulté pour passer d’une relation amicale ou formelle à une relation de séduction. Il y a plein d’idées originales, de pistes, dans ce catalogue de paroles sexuées, et je remercie mon ami crusta d’avoir bien voulu partager toutes ses notes et en faire un outil. Pour respecter son voeu, cet outil sera en accès privé sur le blog et réservé principalement aux lecteurs habitués sur demande et aux membres abonnés à la Newsletter.


CONCLUSION

Comme cet article est un peu long, je serais tenté de le conclure par une citation courte et personnelle qui résumera quelque part l’état d’esprit de ce billet :

Il vaut mieux être un introverti heureux qu’un extraverti malheureux.

Share

14 commentaires

Aller au commentaire

  1. marie05

    excellent article : bravo
    (original et censé)

  2. Wendy

    Oui encore un super article !

    Je me sens d’autant plus concernée qu’au fond de moi j’ai toujours rêvé d’être extravertie. Mais, je me rends de plus en plus compte que les extravertis sont finalement loin d’avoir plus de qualités que nous autres introvertis :p

  3. duduche

    – « Si vous êtes un introverti, réservé, sensible… mais que vous savez maîtriser votre communication sociale (entretenir une conversation, interagir avec les autres, extérioriser votre sourire et votre intérêt pour les autres, etc…), alors vous vous ferez des amis ! »
    –> dans ce cas, on n’est plus vraiment introverti et réservé. Et les autres ne nous considéreront plus comme introverti. Sur le moment présent, on ne sera pas introverti et considéré comme tel si, dans la situation, on arrive à avoir des conversations, à interagir avec les autres et à extérioriser son intérêt. On passera même pour quelqu’un d’extraverti. Incroyable, non ? 🙂 !

    – « De même, si vous êtes un introverti, réservé, sensible… mais que vous savez maîtriser votre communication sexuelle (aborder et rassurer, extérioriser son intérêt sexué, faire des propositions verbales et successives pour conquérir votre dulcinée, etc…), alors vous vous ferez une copine !
    –> là, c’est la même chose. Sur le moment présent, on aura pas été timide, réservé, introverti, mais bien dans le contraire.

    Il n’est donc pas faux de penser que si on reste introverti et réservé, dans tous les moments de notre vie, alors on arrivera jamais à rien. Et les succès que l’on pourra avoir aura lieu sur ces moments où on ne sera plus introverti (sur le moment présent). Donc, quelque part, ces succès viendront quand une grande partie de nous-mêmes depuis des années ne sera plus là.

    1. Wendy

      Duduche je crois que tu confonds asocial et introverti.

    2. Guillaume

      Il ne faut pas confondre introverti et autiste !
      Ce n’est pas parce qu’on est introverti (et donc plutôt tourné vers l’intérieur que vers l’extérieur globalement) qu’on ne peut pas parler aux autres.

  4. Perrine

    Super article, ça ouvre les yeux sur plein de choses ! Merci 🙂

  5. virginie

    exellent cette article ,les gens introverti sont tout a fait sociable ils s interessent sincerement aux autres et prefere etre plutot que paraitre se sont des etres entier

  6. Sylvie

    Merci pour tous ces conseils je vais essayer de les suivre, mais passé de la théorie à la pratique est un peu plus compliqué pour moi.
    Sylvie Articles récents..L’incroyable histoire du sextoyMy Profile

  7. Alexandre

    Je m’intéresse au développement personnel et je suis moi même introverti.
    Je vais développé plus mes facultés en suivant mon comportement.
    Merci pour ces conseils qui vont droit au but.
    Et d’accepter ce que je suis.

  8. Moutassem

    Merci Elde,
    comme tu le notes très bien, se forcer à être extraverti alors que nous avons une nature d’introverti ne marche généralement pas, et ne va pas nous permettre d’exprimer nos meilleurs talents.

    J’ai bien aimé la partie concernant le fait de « s’intéresser sincèrement aux autres » pour pouvoir naturellement aller vers eux. Je résonne tout à fait avec ça. Lorsqu’on s’inquiète moins de faire bonne figure, et que l’on s’intéresse vraiment aux autres, la communication devient facile et agréable.

    – Moutassem
    Moutassem Articles récents..Les 3 Mythes Concernant Une Bonne Santé (Podcast)My Profile

  9. badou

    merci!!!

  10. Gibou

    Introverti ne veut pas dire timide. Et vice versa.

  11. Rom

    Excellent article !! C’est tout à fait moi et ça me conforte dans ma façon de voir les choses, merci

  12. Alkashi

    c’est hier que j’ai découvert que j’étais introverti, après un test réalisé par ma sœur… j’avais du mal a l’accepter puisqu’il en était vérifier sur toute la ligne. C’est d’ailleurs la première fois que j’attendais ce mot, et j’étais troublé. j’ai sauté sur mon ordinateur et la première recherche que j’ai effectué est :  »je suis introverti : peut-on en guérir? », aucun article sur le sujet…. j’étais très déçu, svp aidez moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge