Témoignage ereutophobe : ma peur incontrolable de rougir


[Interview] « Je me suis engagé dans la marine malgré mon éreutophobie »
: La peur incontrôlable de rougir, Zoreille la connaît très bien sous le nom d’éreutophobie. À l’école, dans la rue, il n’y a pas un seul endroit public où son visage peut brusquement virer au rouge écarlate. Zoreille multiplie les tentatives pour se trouver une place dans la société, entre les abandons et les désillusions à la fac, une idée folle et inattendue va progressivement s’imposer à lui : s’engager comme infirmier dans la marine. À 33 ans, Zoreille revient aujourd’hui sur son parcours et raconte sa guérison.

télécharger le document