Estime de soi VS Manque de confiance, quels sont les remèdes ?

manque de confiance

Le manque de confiance en soi, voilà un sujet maintes fois abordé sur les forums, dans les magazines de psychologie, partout, etc... J'avais hésité à écrire un article dessus car c'est un thème où il est particulièrement difficile d'échapper aux conseils un peu clichés, aux affirmations très générales du type « soyez positif ». Mais essayons ! ;-) Car mine de rien, on peut toujours y apprendre quelque chose.

Fais le test de l'auto-diagnostic du miroir : Quand tu te regardes dans un miroir, comment te trouves-tu ? Comment te juges-tu dans le regard des autres, de tes amis, de ta famille ? Réfléchis-y quelques secondes et franchement, car en fonction de ta réponse, cette question est loin d'être banale et dit beaucoup sur ton rapport à la vie et aux autres.

Continuer la lecture

Avoir LE déclic sur son comportement grâce au feed-back

feed-back

Obtenir un feed-back, c'est avoir un retour critique et constructif sur son comportement de la part d'une personne à propos d'une performance effectuée.  

Voilà un exercice qui est complètement sous-estimé et qui permet pourtant en quelques minutes d'avoir un gros déclic et de corriger un certain nombre de nos erreurs. Car on n'est jamais totalement conscient de l'image qu'on peut renvoyer à l'extérieur.

Vous passez des entretiens d'embauche, vous enchaînez des rencontres amicales ou amoureuses, vous écrivez un livre, vous vous lancez dans une performance, mais vous accumulez les échecs et vous ne connaissez pas la raison profonde. Ne perdez pas le temps à chercher tout seul ou à partir dans de mauvaises directions, osez demander un feed-back à une personne extérieure, un avis objectif, une critique. Cela devrait même être une obligation car un retour sera toujours riche d'enseignements et vous fera gagner un temps fou. Quels sont les gros avantages ? Comment demander avec subtilité un feed-back ? Voyons voir tout ça en détails...

Continuer la lecture

Le point commun de toutes ces thérapies : méditation, hypnose…

bouddhisme

Méditation, hypnose, sophrologie, méthode Vittoz, magnétisme, reiki, chamanisme... Tous ces noms de thérapies vous disent sûrement quelque chose : vous les avez déjà croisé lors de vos lectures sans comprendre de quoi il s'agissait réellement, et certains parmi vous ont peut-être même eu la tentation de tester l'une d'entre elles. Dans cet article, il ne s'agira pas d'expliquer quelle est la particularité de chaque thérapie, car ce sont des informations que l'on peut trouver déjà sur le Web et cela n'aura aucun intérêt réel ! En revanche, on peut s'interroger sur le dénominateur commun de toutes ces thérapies : Quels sont leurs points communs ? Qu'est-ce qui les relie ? Quels sont les mécanismes rationnels qui sont propres à chacune au-delà du caractère spirituel de certaines thérapies ? L'idée, c'est de les démystifier et de comprendre vraiment ce qui se cache derrière tous ces noms de thérapies...

Continuer la lecture

Devenir plus heureux grâce au Manuel d’Épictète

Cartes heureuxIl y a 2000 ans, un philosophe grec disait : « Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les jugements qu'ils portent sur les choses. »

Cette citation nous vient d’Épictète, un ancien esclave devenu philosophe et qui enseignait le stoïcisme aux hommes pour les aider à atténuer leurs peines et souffrances. J'avais envie d'écrire un article sur le stoïcisme, cette philosophie puissante de la liberté intérieure, pour deux raisons :

1) Parce que ce fameux adage préfigure les principes fondateurs de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), rien que ça !

2) Parce que même si c'est une philosophie à l'ancienne, le stoïcisme est une philosophie qui m'a beaucoup influencé personnellement et aidé à assembler quelques pièces du puzzle dans mon cheminement vers le Bonheur. 

Je vous propose de découvrir le stoïcisme avec la métaphore du jeu de cartes...

Continuer la lecture

Comment se servir de la plasticité cérébrale pour se guérir ?

plasticitéL'une des découvertes en neurosciences les plus prometteuses au cours des dernières décennies est ce qu'on appelle la plasticité cérébrale ou encore la neuroplasticité.

Notre cerveau, même une fois mature, n'est pas un système statique ou figé définitivement comme on l'a longtemps cru, mais dynamique, en perpétuel remaniement, en fonction de nos expériences vécues.

Quand une personne apprend une nouvelle chose, quand elle surmonte une épreuve qui lui faisait peur, son cerveau subit une réorganisation physiologique : les réseaux de neurones sont modifiés, défaits, renouvelés, restructurés, selon la nouvelle expérience !

C'est une découverte majeure et laquelle invite à l'optimisme. Pourquoi ? Parce qu'une personne timide ou anxieuse, par exemple, qui a beau avoir au quotidien un tas de pensées dysfonctionnelles et de blocages, elle a la possibilité biologique de remodifier son cerveau afin de ne plus subir et d'adopter une attitude plus saine et adaptée en société. Ce qui est donc important à en prendre conscience : c'est que rien n'est figé, tout se transforme.

Continuer la lecture

Timidité et Introversion : attention, à ne pas confondre les deux

introversionOn a souvent tendance à associer un caractère introverti avec une forme de timidité. Mais en fait, timidité et introversion désignent deux notions psychologiques complètement différentes !

D'ailleurs, peut-être que la majorité des lecteurs qui suivent ce blog sont tout simplement des personnes introverties et ne sont pas concernées par les problèmes de timidité ou d'anxiété sociale. Il est important au moins d'en prendre conscience.

Cet article a pour but d'expliquer clairement la différence entre timidité et introversion d'un point de vue neurologique. Le timide et l'introverti ne rencontrent pas tout à fait les mêmes problèmes avec leur environnement social. Pour illustrer ces propos, nous verrons par exemple que la comédienne Charlotte Gainsbourg est une timide alors que le comédien Lorànt Deutsch, lui, est un introverti...

Continuer la lecture