Lexique de développement personnel : les grandes notions

Avoir LE déclic sur son comportement grâce au feed-back

feed-back

Obtenir un feed-back, c’est avoir un retour critique et constructif sur son comportement de la part d’une personne à propos d’une performance effectuée.  

Voilà un exercice qui est complètement sous-estimé et qui permet pourtant en quelques minutes d’avoir un gros déclic et de corriger un certain nombre de nos erreurs. Car on n’est jamais totalement conscient de l’image qu’on peut renvoyer à l’extérieur.

Vous passez des entretiens d’embauche, vous enchaînez des rencontres amicales ou amoureuses, vous écrivez un livre, vous vous lancez dans une performance, mais vous accumulez les échecs et vous ne connaissez pas la raison profonde.
Ne perdez pas le temps à chercher tout seul ou à partir dans de mauvaises directions, osez demander un feed-back à une personne extérieure, un avis objectif, une critique. Cela devrait même être une obligation car un retour sera toujours riche d’enseignements et vous fera gagner un temps fou. Quels sont les gros avantages ? Comment demander avec subtilité un feed-back ? Voyons voir tout ça en détails… (suite…)

Continuer la lecture

Devenir plus heureux grâce au Manuel d’Épictète

Cartes heureuxIl y a 2000 ans, un philosophe grec disait : « Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les jugements qu’ils portent sur les choses. »

Cette citation nous vient d’Épictète, un ancien esclave devenu philosophe et qui enseignait le stoïcisme aux hommes pour les aider à atténuer leurs peines et souffrances.
J’avais envie d’écrire un article sur le stoïcisme, cette philosophie puissante de la liberté intérieure, pour deux raisons :

1) Parce que ce fameux adage préfigure les principes fondateurs de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), rien que ça !

2) Parce que même si c’est une philosophie à l’ancienne, le stoïcisme est une philosophie qui m’a beaucoup influencé personnellement et aidé à assembler quelques pièces du puzzle dans mon cheminement vers le Bonheur. 

Je vous propose de découvrir le stoïcisme avec la métaphore du jeu de cartes (suite…)

Continuer la lecture

Comment se servir de la plasticité cérébrale pour se guérir ?

plasticitéL’une des découvertes en neurosciences les plus prometteuses au cours des dernières décennies est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale ou encore la neuroplasticité.

Notre cerveau, même une fois mature, n’est pas un système statique ou figé définitivement comme on l’a longtemps cru, mais dynamique, en perpétuel remaniement, en fonction de nos expériences vécues.

Quand une personne apprend une nouvelle chose, quand elle surmonte une épreuve qui lui faisait peur, son cerveau subit une réorganisation physiologique : les réseaux de neurones sont modifiés, défaits, renouvelés, restructurés, selon la nouvelle expérience !

C’est une découverte majeure et laquelle invite à l’optimisme. Pourquoi ? Parce qu’une personne timide ou anxieuse, par exemple, qui a beau avoir au quotidien un tas de pensées dysfonctionnelles et de blocages, elle a la possibilité biologique de remodifier son cerveau afin de ne plus subir et d’adopter une attitude plus saine et adaptée en société.
Ce qui est donc important à en prendre conscience : c’est que rien n’est figé, tout se transforme. (suite…)

Continuer la lecture

Mécanismes de défense : des situations qui aident à comprendre

mécanismes de défenseLes mécanismes de défense, voici une notion-clé en psychologie qui permet de comprendre beaucoup de choses dans le fonctionnement de l’âme humaine, car ils affectent aussi bien les gens sains et équilibrés d’esprit que ceux qui vivent avec un mal-être.
Derrière nos comportements imprévisibles, nos discours incohérents, notre agressivité, se cachent souvent en réalité des mécanismes de défense. Savoir les repérer est très important pour comprendre les autres. 

Confrontés à un drame, à une souffrance, à des frustrations, nous utilisons des mécanismes de défense pour « protéger notre ego », pour éviter des pensées pénibles à notre conscience. Freud était le premier à avoir décrit ces différents types d’opérations psychiques qui visent à réduire ces conflits et tensions internes dans l’inconscient : le refoulement, la projection, la régression, la sublimation, le déni, la rationalisation…
Dans cet article, je vais expliquer la notion de mécanisme de défense en apportant des exemples concrets en rapport avec le thème principal du blog : la timidité. Et oui, car beaucoup d’entre nous utilisons inconsciemment ces mécanismes de défense sans le savoir… (suite…)

Continuer la lecture

Dompter votre SAI : la condition pour apprivoiser son anxiété

dompter son saiComment dompter la timidité ? Comment surmonter vos peurs pour affronter certaines situations de vie quotidienne ? Cet article a pour but de répondre à ces interrogations et d’éclaircir une notion que je propose aux initiales de SAI : le Système d’Alarme Interne.

Rappelons tout d’abord la définition du SAI :

« Votre amygdale fonctionne comme un système d’alarme qui vous avertit des dangers potentiels de votre environnement. Le regard des gens peut être perçu comme des signes d’agression. C’est à cause du SAI et de son niveau parfois élevé en certaines situations anxiogènes que les gens ont du mal à suivre leur instinct, à être naturels. En situation familière, le SAI est à un niveau bas : signe de sécurité. Par exemple, beaucoup de timides, lorsqu’ils sont avec leur famille ou avec des amis familiers, ne sont plus timides. Ils arrivent à être expressifs, bavards, enthousiastes. Pourquoi ? (suite…)

Continuer la lecture

Créer l’effet papillon : une cause infime peut avoir de grands effets

effet papillonCette interrogation célèbre, à la fois exaltante et déroutante, vous en avez sans doute déjà entendu parler : « Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde ? » La métaphore de l’effet papillon peut très bien s’appliquer au domaine du développement personnel quand on sait que certaines actions que nous accomplissons en l’instant de quelques secondes peuvent déclencher « des bouleversements à grande échelle. »
J’observe souvent beaucoup de personnes timides et anxieuses qui espèrent d’abord la guérison de leur timidité, l’amélioration de leur situation, avant de se risquer à de grandes actions, alors qu’en y réfléchissant, l’audace de quelques secondes d’action peut parfois payer à long terme et précipiter le cheminement de la guérison.

Force est de constater que nous ne sommes pas tous égaux face à la timidité. L’attente peut être rapide pour les timides les moins atteints, longue pour les plus anxieux, voire jamais pour d’autres. (suite…)

Continuer la lecture